15 sujets de 2,461 à 2,475 (sur un total de 2,540)
  • Auteur
    Messages
  • #58476
    marysha62
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    désolée pour les fautes tt à l’heure j’ai envoyé avt de relire;plus le courage d’écrire ce soir

    #58487
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Les mots du jour :
    Écuellée : Contenu de l’écuelle.
    Destinée : Destin, puissance estimée gouverner le cours des choses. / Tout ce qui compose la vie d’une personne.
    Brûlant : Donnant une sensation de brûlure, très chaud / Témoignant de la passion, de l’ardeur / Controversé, soulevant les passions
    Attracteur : Exerçant une attraction. / Celui qui exerce une attraction.
    Relevable : Qu’on peut relever.
    Brigantine : Voile en forme de trapèze placée sur le mât d’artimon.
    ———
    Loïc observait l’horizon et remarquant un petit point lointain, prit la longue-vue et scruta cette partie de la mer.
    Il cherchait un signe relevable de ces mastodontes des eaux salées, les mammifères les plus grands que la terre ait portés : des baleines.
    Et sa vue ne l’avait pas trompé. C’était bien une baleine et même un groupe de baleines qui soufflaient tout là-bas.
    Pour accélérer l’allure du voilier, il fit descendre toutes les voiles y compris la brigantine. Avec ces nœuds là on les aura vite rattrapées, s’était-il dit.
    Il n’était pas chasseur de baleine pour en retirer des produits mercantiles, non, s’il voulait les approcher c’était pour les étudier et les recenser et même les protéger.
    Depuis son enfance, il était fasciné par ces grandes dames et ne voulait que leur bonheur, c’était un peu une histoire d’amour à laquelle il avait accroché sa destinée.
    Et ici, au beau milieu de l’Atlantique, pour elles, il supportait le soleil brûlant ; pour assouvir sa curiosité et répondre au pouvoir attracteur de ces montagnes au grand cœur.
    Comme il ne restait plus qu’à attendre de les avoir rejointes, il passa ce temps à nourrir une mouette par une écuellée de petits poissons.
    D’ailleurs, il se demandait pourquoi ce volatile avait tant d’amitié pour lui.
    Surement que ça devait avoir un lien avec la bouffe. Mais il ne regrettait pas de l’avoir à bord. Elle mettait de l’ambiance et les avait sauvés lui et son équipage de dangers qu’ils n’avaient pas détectés.
    On lui avait même donné un nom à cette nouvelle recrue : Alerta pour son rôle de sonnette d’alarme.
    Voilà, encore une journée qui bientôt s’achèvera avec un bon point positif avec cette rencontre avec les cétacés.
    ———
    Les mots de demain :
    Acheminer
    Isolation
    Fulgurance
    Cagibi
    Bombe
    Vénitienne

    #58488
    g.p
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Ecuellée/destinée/brûlant/attracteur/relevable/brigantine.

    Je ne suis qu’un chien obéissant à un maître un peu rustre mais qui me convient parfaitement. Je m’assied, je donne la patte, je lèche et j’aboie, enfin bref je suis un brave petit toutou.
    Ma destinée est toute tracée: tenir compagnie à celui qui chaque jour me nourrit et m’abreuve d’une écuellée de croquettes et une écuellée d’eau.
    Sur le trois-mâts de celui que je sers, j’ai mon petit coin à moi où je me prélasse sous un soleil brûlant juste en dessous de la brigantine où une légère brise me caresse longuement. J’y ai une vue imprenable sur l’immensité de l’océan où voguent d’autres embarcations plus ou moins rapides qui laissent derrière elles les pétroliers et autres navires de commerce.Le soleil qui joue le rôle d’ attracteur de touristes fait sortir de nombreux bâteaux de plaisance. De temps en temps je signale ma présence à des jeunes vacanciers tout étonnés de voir un chien profiter comme eux d’un séjour en mer. En fait je travaille pour mon maître qui me fait confiance pour le prévenir d’un éventuel danger tandis qu’il s’endort dans un lit
    relevable
    qui lui sert alors de fauteuil.
    Je peux dire que j’ai une vie de chien que beaucoup d’autres congénères enviraient.

    #58489
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Eh oui, la brigantine nous oblige à planter un décor marin et l’écuelle nous fait penser à des animaux. On en est à une mouette et un chien. On va voir ce que Mary en pense …

    #58502
    marysha62
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    jojo et nénette sont en vacances à pornic;ils viennent du nord;le sable devenant trop brûlant pour eux,ils décident d’aller boire un coup sur la terrasse d’un bar;ils attachèrent leur chien sur le piquet destiné au bateau;
    -bonjour! je vous sers quoi?
    -tou veux un’bière nénette ?qu’est ch’ que vs avez com bière d’ichi?
    le garçon énumère…
    -un’brigandine pour moué et toué nénette?pareil pour m’femme;vs n’auriez pas un’écuelle pour min tien siouplé?
    le serveur apporte les bières et l’écuelle pour le chien et entame une petite conversation de politesse:
    -vs venez d’où?il pose la question mais c’est déjà la réponse;j’ai des amis à dunkerque;qu’est ce que vous faites comme boulot?
    trop fier il répond:
    -chui agriculteur;ts les jours euch grimpe chur m’attracteur et je cultive min champ
    le garçon ne releva pas les paroles et chercha ds sa tête la traduction et après quelques banalités retourna au bar.

    #58506
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Mary nous a trouvé le dépaysement des gens du nord avec eune tite famile qui déchin din l’midi pour jouer les chetemi
    Et c’est aussi la reine de l’à peu près ; mais j’adore et ce n’est pas du tout une critique

    Je pense à ça en nous lisant: On n’a pas encore eu de nouveau participant à notre plaisir quotidien dans cet échange littéraire.
    Je ne sais pas comment nous faire de la pub, je ne suis pas trop réseaux sociaux.
    GP ou Mary si vous avez une idée …

    #58507
    marysha62
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    pas vraimin l’midi pornic thelog t’es auchi bon in géographie qu’moué
    moi non plus;je ne suis pas sur les réseaux sociaux même pas facebook,et il parait que c’est ringard maintenant;
    Image

    #58529
    g.p
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Acheminer/isolation/fulgurance/cagibi/bombe/vénitienne.

    La fulgurance du départ
    M’a quand même désemparé.
    Depuis longtemps je le sentais
    Je l’avais lu dans ton regard.
    Mais rien ne sert de résister
    A une passion qui dévore
    Et aggrave bien plus encore
    La blessure ainsi provoquée.
    Tu m’as laissé nos deux enfants
    Je leur raconte des histoires
    Pour qu’ils ne perdent pas l’espoir
    De revoir un jour leur maman.
    Je compte les acheminer
    Vers une vie simple et sans haine
    Comme à l’école vénitienne
    Où la peinture est enseignée:
    Rouge comme le grand amour
    Jaune comme un soleil radieux
    Blanc comme un ciel moutonneux
    Vert comme espoir de ton retour.
    Je veux qu’ils soient tous deux heureux
    Pas de noir pour le désespoir
    Ni de gris couleur cagibi
    Mais beaucoup de bleu dans leurs yeux.
    Par-delà les bombes et les guerres
    Je leur apprendrai le pardon
    Très loin de toute isolation
    Car je veux que tu en sois fière.
    Je sais qu’un jour tu reviendras
    Et nous ferons fi du passé
    Tous heureux de te retrouver
    Nous te serrerons dans nos bras.

    #58541
    marysha62
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    ça fleure bon les vacances;les bagages sont déjà ds l’auto pourtant ils ne partent que demain;c’est la consécration pour le couple bard;après des années qu’ils jouent les mêmes numéros au loto ils ont enfin gagné le gros lot;ils sont heureux;le mari lenny bard était couvreur (entre autres):fini le plâtre qui tombe des lattis,la laine de verre qui gratte,les tuiles à grimper…la femme florence surnommé Flo bard faisait des ménages;ts les soirs elle rentrait épuisée,le dos cassé;fini les fins de mois difficiles;cette dernière s’y est pris trop tard pour allée chez le coiffeur;elle s’est mis des bigoudis et du roja plis pour avoir une permanente assez convenable pour le départ;elle ira chez le coiffeur sur son lieu de vacances;ce soir à la place de la traditionnelle manta l’eau,c’est champagne;ils emmènent avec eux leur chien croc blanc;la suite qu’ils ont choisie a une pièce réservée aux animaux;le nom du chien a été transformé par le petit neveu du couple;à chaque fois qu’on demandait comment tu t’appelles?il répondait bob bard;et le chien? croc bard;il ne savait pas dire croc blanc;sur son écuelle maintenant est écrit crobard;c’est le grand luxe maintenant pour la famille bard;après les vacances ce sera une autre maison.
    ps:vs avez échappé au nom du chien que j’avais choisi au début avt de me rende compte qu’il y avait crobard:sli

    #58549
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Mes commentaires :
    La vie est faite de rebondissements avec plus ou moins de chance, mais quand ça tombe BIEN, c’est super et la vie change du tout au tout.
    Comme ta famille, MARY, qui quitte les loubards pour le Montabard (village normand je chercher un lieu en « bard »).
    La rupture fait toujours mal même dite en rimant , très bel exercice GP.
    ————–
    Les mots d’aujourd’hui :
    Acheminer : Amener des objets, du courrier. / Diriger des troupes, un convoi. / (s’) se diriger vers
    Isolation : Fait de réaliser un isolement acoustique, électrique ou thermique. / Mécanisme de défense consistant en la rupture des liens associatifs entre un acte et son affect. / Fait de conserver isolé, d’éloigner.
    Fulgurance : Caractère de ce qui est fulgurant, de ce qui est très intense et de courte durée
    Cagibi : Placard, réduit.
    Bombe : Projectile rempli d’explosif. / Récipient métallique contenant un gaz ou un liquide sous pression, atomiseur, aérosol. / ÉQUITATION Coiffure rigide de forme demi-sphérique. / ANTILLES Car, véhicule lourd, constamment à pleine vitesse. / FAMILIÈREMENT Noce, banquet.
    Vénitienne : Native ou habitante de la commune de Venise.
    ————–
    Mon histoire du jour :
    Au travers de la fenêtre vénitienne, le soleil éclaire de ses rayons ardents le petit cagibi où Rosette s’était cachée pour donner naissance à sa portée de petits chatons. L’endroit est parfais en isolation pour le froid et le bruit.
    Et le chien de la maison n’a pas le droit d’y venir. Après la fulgurance des naissances qui se sont succédées rapidement et les toilettes faites des nouveaux nés, toute la nichée s’est empressée de téter un premier repas.
    Dans quelques jours Rosette va acheminer tout ce petit monde auprès de ses maitres pour les leurs montrer et qu’ils en soient fiers.
    Cela aura l’effet d’une bombe à n’en pas douter.
    Surtout que 7 petites boules de poils viendront vers eux chercher des caresses et des gratouilles.
    Mais 7 ça fait beaucoup … Ils devront faire des heureux dans la famille.
    ————–
    Les mots pour demain :
    Coquelle
    Fourmillant
    Pois
    Arriviste
    For
    Rayable

    #58570
    marysha62
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    jean michel est doublement content: il a été employé définitivement dans son entreprise et avant même d’être titulaire du permis de conduire, s’est trouvé la voiture qu’il voulait et en + il n’a pas payé cher;
    son papa est garagiste;c’est un de ses clients qui lui a demandé s’il connaissait quelqu’un pour l’acheter car il allait avoir un bébé et faudra quelque chose de + grand;il connaissait l’état de la voiture,il n’y a pratiquement rien à faire dessus:un petit coup de brosse sur les cosses de batterie sulfatée et 2,3 bricoles;
    le rêve de jean michel est de rouler sur la nationale 7 comme dans la chanson du chanteur préféré de son papa;mais pour le moment il se contente de la relooker à son gout en attendant le fameux sésame;il croise les doigts c’est dans 10 jours.

    mon 1er est une voyelle
    mon 2ème est synonyme d’ éructation
    mon 3ème est contraire d’éventualité
    mon tout est en rapport avec la définition de thelog lol système d’évacuation des eaux usées

    #58571
    g.p
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Coquelle/fourmillant/pois/arriviste/for/rayable.

    Dans cette petite auberge de campagne, le cuisinier a installé ses fourneaux au milieu de la salle pour plus de convivialité. Chacun peut l’observer s’affairer à la confection des plats inscrits sur la carte.
    Dans une coquelle placée sur le feu, le cuistaud fait rissoler quelques bécasses tout en préparant à côté des pois et des carottes. En mon for intérieur je me dis qu’il devrait ajouter un petit verre de bon vin. Y a-t-il eu transmission de pensée, au moment où j’y songeais, voilà qu’il ajoute l’élément qui me semblait indispensable à l’élaboration de cette recette. Aussitôt une bonne odeur de vin chaud se répand dans la salle. Dans son cerveau fourmillant d’idées pour satisfaire les plus fins gourmets, le cuistaud prépare en plus une poêlée de champignons aillée et persillée juste ce qu’il faut.
    En dressant les couverts la jeune serveuse s’assure de la propreté de chaque assiette et de chaque verre en faisant remarquer à un inconnu assis dans un coin que toutes les pièces sont d’une matière non rayable sans pour autant être de la porcelaine beaucoup trop fragile. C’est qu’elle a l’habitude la serveuse, elle a vite perçu que cet inconnu est là pour épier les moindres faits et geste du cuistaud et du personnel.
    Certainement encore un de ces arrivistes qui innocemment prennent des notes et se renseignent en vue d’une future installation.

    #58578
    Queenie
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Ou un espion d un fameux guide gastronomique..

    #58600
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Mes commentaires:
    La carte rose (car maintenant c’est une carte), sésame vers l’aventure et portail de l’âge adulte est parfois difficile à décrocher (perso je m’y suis pris en 4 fois à cause de bêtises). Et c’est vrai que d’avoir en plus l’outil qui va avec qu’on a façonné à notre image, c’est l’apothéose.
    Et après les plaisirs de la route, il nous reste ceux du ventre, avec un bon resto où le cuistot de GP nous fait saliver devant des mets savoureux et gourmets.
    Il y a bien d’autres plaisirs que la vie peut nous donner sans trop demander en échange, des odeurs, des sons et des musiques, des films, des bouquins aux histoires si prenantes que la nuit blanche nous guette pour le finir, des rencontres avec des personnes charmantes avec qui faire un bout de chemin nous procure d’immenses joies ; il y a aussi les enfants et les petits enfants.
    ——————–
    Les mots d’aujourd’hui :
    Coquelle : Cocotte en terre cuite ou en fonte.
    Fourmillant : Qui fourmille, qui grouille des fourmis.
    Pois :
    BOTANIQUE : Plante, potagère ou à fleurs, famille des papilionacées. Des variétés sont cultivées pour leurs gousses et leurs graines qui sont comestibles.
    Graine comestible de cette plante.
    Petit motif arrondi de couleur différente sur un tissu, un papier, etc.
    Arriviste : Relatif à l’arrivisme, ambitieux, intrigant. / Personne décidée à réussir, à arriver par n’importe quel moyen.
    For : Coutume, privilège. For intérieur : conscience réflexive ; ce que l’on a au plus profond de soi. / conscience, intime, pensée profonde, ventre (figuré)
    Rayable : Pouvant être rayé, sur quoi il est possible de tracer des rayures
    ——————–
    Mon histoire :
    La terre enlevée de dessus cette coquelle très ancienne, son couvercle apparut aux yeux de cet arriviste de chercheur de trésor.
    Il le souleva et découvrit alors un tas de vers fourmillants. Il les déversa sur le côté et fut déçu de n’y rien trouver d’autre.
    En son for intérieur, il fulminait d’avoir fait tout ce boulot pour un pot complétement rayable et même complétement balafré rayures multicolores.
    Il délaissa ainsi l’objet et s’en alla fouiller un autre coin de la zone archéologique.
    Son apprenti, lui, s’intéressa aux motifs qui semblaient ornés la cocotte.
    En fait c’était de l’art très ancien et encore inconnu à ces latitudes. Il le nettoya avec précaution et le rangea soigneusement dans le coffre des découvertes précieuses.
    Puis soudain, un cri le détourna de ses pensées et lorsqu’il se tourna il vit le « professeur » au sol avec une grosse bosse sur la tête qui grossissait à vue d’œil. Vite aller chercher dans le congélateur le sac de petits pois congelés pour l’appliquer sur le coup que vient de subir le professeur. Et cela aussitôt fait, la douleur et l’inflammation s’estompèrent. Le professeur ne prit même pas la peine de le remercier. Mais il avait l’habitude de cette ingratitude de parvenu. Dans peu de temps il le quitterait pour voler de ses propres ailes.
    ——————–
    Les mots de demain :
    Artilleur
    Trajectoire
    Étendard
    Eau-forte
    Inséparabilité
    Piqueté

    #58619
    marysha62
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    aaa

15 sujets de 2,461 à 2,475 (sur un total de 2,540)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.