15 sujets de 2,176 à 2,190 (sur un total de 2,540)
  • Auteur
    Messages
  • #56256
    marysha62
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    bébert le fermier finissait tt juste de fouger son champ;il se dit :quel gâchis!proportionnellement à la surface du champ il y a moins de pommes de terre que de mauvaises racines;bon il est tard,on verra ça demain;il passa par la cuisine; sa femme et son fils étaient en train de parler tt bas;
    -qu’est-ce qui se trame ici?qu’est-ce que vous me cachez?
    le petit garçon cacha sa main derrière le dos;
    -qu’est-ce que tu as ds ta main?tu me montres
    l’enfant ouvrit la main et sortit un joli calot bleu à paillettes
    le papa le sourire aux lèvres ajouta:- petit saloupiot t’as encore triché;le garçon rougit
    tt bas à l’oreille de sa femme:-comme son papa lui a appris
    je ne me suis pas foulée;mais je ne peux pas regarder la télé et écrire un texte génial lol

    #56285
    g.p
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Echauder/méridien/donation/contre-accusation/échocardiogramme/piano.

    Elle se voit déjà morte. Belle-maman se fait un sang d’encre car son docteur lui a prescrit un échocardiogramme . A son âge, le bon médecin de famille ne veut prendre aucun risque. A-t-il décelé une anomalie ou la belle-mère a-t-elle joué la comédie? En moi-même je prie pour que tous les tuyaux soient bouchés, que le sang n’arrive plus au coeur et qu’elle finisse par me foutre la paix.
    Comme par hasard, c’est pendant ma pause méridienne que je dois la conduire chez le cardiologue. Elle aurait pu refuser le rendez-vous et en prendre un plus à ma convenance. Je crois bien qu’elle le fait exprès.
    Tandis que je la mène au cabinet médical, voilà qu’elle commence à faire son testament. Elle me lègue le piano qu’elle a obtenu par donation d’une vieille amie à qui elle rendait de menus services. C’est vrai que c’est un magnifique instrument qui fonctionne à merveille.
    Mais chat échaudé craint l’eau froide. Je lui demande un écrit. De toute façon je n’en serai convaincu que lorsqu’elle sera froide et bien froide cette satanée belle-mère.
    Dès qu’elle aura les résultats de ses examens, si par malheur tout est normal, elle reprendra bien vite sa parole.
    Quand elle est en forme elle m’accuse alors de vouloir la faire mourir et moi en contre-accusation je l’accuse de me pourrir la vie.
    Et je me pose toujours la même question: vivrai-je assez vieux pour la voir mourir?

    #56299
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    C’est l’amour fou entre vous hein GP maintenant ça part du coeur pour en revenir au cœur comme le mauvais sang (lol)

    Échauder : Passer à l’eau bouillante. / Enduire de lait de chaux. / Rudoyer quelque peu une personne
    Méridien : Relatif à midi, au milieu du jour. / Relatif au plan méridien, plan déterminé par la verticale d’un lieu et par l’axe de rotation de la Terre
    Donation : Don d’un bien ou d’une somme sans contrepartie; acte enregistrant ce don.
    Contre-accusation : Réponse à une accusation par une autre accusation
    Échocardiogramme : Examen du cœur par procédé d’échographie
    Piano : Instrument à corde frappée droit ou à queue / Il y a aussi celui à bretelle qui est lui à vent

    Sur son échocardiogramme Robert recherche des indices montrant la bonne santé du palpitant. Mais il n’y connait que dalle et demande alors à sa femme de regarder l’épreuve. Elle remarque que celle-ci est datée en heure UTC c’est à dire à celle du méridien de Greenwich qui est la référence pour identifier le moment.
    Mais ceci mis à part, elle est comme Robert infoutue de décrypter quoique ce soit.
    Du coup, ils se tournent vers une autre source de connaissance (ce cher GOOGLE est mon ami) et ils s’activent sur le piano du clavier d’ordinateur et là, oh coquin de sort, vu le nombre de clichés, il est impossible de s’y retrouver … (encore choux blanc)
    Qu’à cela ne tienne et échauder dans leur élan de connaitre le résultat il vont voir leur médecin qui leur explique que tout va bien et qu’il est inutile de se mettre dans des états pareils.
    Ne pensez plus à la donation pour les héritiers, elle est encore loin, la dernière demeure. Et n’allez pas chercher de contre-accusation chez des charlatans qui vous escroqueraient.
    Totalement rassurés nos deux petits vieux s’en retournent chez eux avec le sourire aux lèvres et en chemin se payent un bon gueuleton chez Gégène le copain de GP.

    pour demain :

    Sillonné
    Ausweis
    Faneur
    Sepuku
    Miauler
    Juin

    #56302
    marysha62
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    c’est quoi ces mots bizarres?

    #56303
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Désolé Mary faudra faire avec (mais tu as raison le sort fut redoutable)
    Ausweis = laisser passer en allemand (résidu de la seconde guerre)
    Sepuku, je ne l’ai pas trouvé écrit comme ça mais avec 2 p : seppuku = suicide par éviscération pour un samouraï

    #56304
    marysha62
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    je sais pu ki lol

    #56308
    Queenie
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    T inquiète GP, ça va me faire mais à mon avis elle va encore te donner du fil à retordre et puis finalement,elle t’aime bien ta belle mère. Au fait, elle n’a pas de prénom? Et elle ee fait du souci,juste pour le plaisir de se rassurer derrière, n’est-ce pas Thelog?

    #56310
    marysha62
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    ça pas de prénoù une belle doche com ça lol à + boulot

    #56327
    g.p
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Sillonné-ausweis-faneur-seppuku-miauler-juin.

    C’était en juin 1943 dans un village occupé par les allemands que Sylvain et Margot furent surpris par l’ennemi qu’ils n’avaient pas vu arriver.
    Sylvain le faneur qui avait sillonné une bonne partie du champ et qui avait tourné et retourné les gerbes de foin pour qu’elles sèchent plus rapidement, s’allongea derrière une meule de foin pour se reposer. Très vite il fut rejoint par la belle Margot qui n’avait d’yeux que pour lui. Comme ils en avaient l’habitude , tous deux se roulaient dans le champ en s’enlaçant et s’embrassant allant même jusqu’à se dévêtir et se laisser aller à l’acte d’amour en pleine nature.
    Pris par leurs ébats, ils ne virent pas arriver un groupe de soldats allemands qui avaient cru entendre miauler un chat. Qu’ils étaient bêtes ces allemands pour confondre un miaulement de chat avec les gémissements de plaisir suprême de la belle Margot et de son amant Sylvain qui bien vite se retira et rajusta son pantalon.
    «  Ausweis ! » entendit-il.
    Il leur fit comprendre qu’il n’avait pas le document sur lui et qu’une carte d’identité n’était pas indispensable pour travailler dans les champs. Sylvain tremblait à l’idée de penser aux sévices que ces soldats pourraient faire subir à Margot qu’ils n’avaient pas encore vue. A ces sombres pensées,
    la rage lui montait à la tête et tels les guerriers japonais en leur temps se faisaient seppuku pour éviter d’être retenus prisonniers, il envisageait de faire de même.
    Margot, pas plus rassurée que lui , sortit alors de derrière la meule de foin et se montra en train de défroisser sa robe et d’ôter des brins de paille de sa chevelure blonde.
    Les allemands se regardèrent, éclatèrent de rire et s’éloignèrent en s’excusant presque de les avoir dérangés.

    #56332
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Eh Bien, Y sont tombés sur des soldats sympas ces deux là. Il ne devait pas y avoir de SS parmi eux (c’était des brutes inhumaines ces enfoirés)
    Queenie : Oui, c’est du « taquinage » improvisé et si on ne chamaille plus c’est qu’on est mort …
    Mary : Les prénoms sont au belle-mère comme les emplâtres sur les jambes de bois (ça sert à rien) Quel qu’il soit, il sera affreux car porté par elle.
    Et ça va même plus loin, son prénom ne sera pas porté par tes filles (si tu en as) à cause des souvenirs qu’il transporte (tout cela si biens sûr si les relations sont plutôt tendues entre toi et elle)
    Pour mon cas, je m’entend bien avec elle et je pense qu’elle m’aime bien aussi …
    —————————————–
    Sillonné : Creuser en faisant des sillons, des fentes. / Traverser d’un bout à l’autre.(Les éclairs sillonnaient le ciel.)
    Ausweis : Laisser-passer (mot allemand de la secondes guerre mondiale pendant l’occupation)
    Faneur : personne ou machine qui permet un meilleur fanage des végétaux en les retournant
    Seppuku : suicide chez les samouraïs en s’ouvrant le ventre (beurk)
    Miauler : Pousser un cri, en parlant du chat et de certains félins. / Siffler, faire un bruit de miaulement.
    Juin : 6ème mois de l’année

    La ligne de démarcations était à 10m et Pierre accompagné de Julie, son épouse préparait les ausweis pour passer de l’autre côté de la barrière dans la partie libre de la France. Cela faisait déjà une semaine qu’ils avaient sillonné une bonne partie du pays car ils venaient de Lille par les moyens du bord et avec le bon cœur des paysans et fermiers qui les hébergeaient gratuitement. Le papa avait du à un moment jouer au faneur dans les champs pour retourner le lin. Mais ça en valait la peine puisque le transport qui s’en suivit les avancèrent grandement vers leur destination finale. Le mois de juin, demande souvent un surplus de mains d’œuvre.
    Enfin, les voilà devant les officiers allemands qui leur demandèrent les laisser-passer et tout étant en ordre, la barrière se leva et ils passèrent de l’autre côté avec un soupir de soulagement.
    Encore quelques jours et le voyage finirait dans un petit village tranquille. Ils y arrivèrent et s’installèrent dans une petite maison et y découvrirent un chat qui se mit à miauler en les voyant. Il avait faim et ronronna lorsqu’il put boire un peu de lait.
    Dans un vieux placard, ils trouvèrent aussi un vieux tableau appartenant à l’ancien propriétaire représentant une scène typique japonaise concernant l’acte honorifique de Hara-kiri le seppuku où un chevalier japonais retrouvait son honneur, pour lui et sa famille en se donnant la mort.
    Le tableau fit peur aux enfants et on le laissa dans ce placard, à l’abri des regards.

    Pour demain :

    Coach
    Bibliophile
    Ciblage
    Conditionnement
    Débroussailler
    Souillonner

    #56339
    Queenie
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Oui Thelog. Les guerres voient généralement le pire et parfois le meilleur de l’homme. Plus souvent le pire que le meilleur. Quand tu vois comment c’est en période de paix…..

    #56357
    marysha62
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    avec 1 j’ai réussi à faire 2 trucs à la « con »
    pauvre petit chat!ça fait plus de 15 jours qu’ils sillonnent les rues sans émettre le moindre son;
    pauvre petit chat!il attend avec impatience le mois d’aout
    pauvre petit chat!on est au mois de juin et il ne dit tjs rien
    pauvre petit chat!encore 2 mois et on l’entendra miauler:miaou miaou

    pourquoi ce faneur japonais qui travaillait en france et qui avait épousé une hollandaise, après avoir quittait son ancien boulot en belqique,après avoir vidé son compte en banque en suisse avait-il besoin d’un ausweis pour aller en allemagne pour se faire seppuku ou hara-kiri (com vs voulez)?
    bonne question!alors si vous avez la réponse suis preneuse lol

    #56378
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Tout simplement, Mary, ils étaient trop nombreux dans sa tête à ne plus s’entendre parler avec toutes ces nationalités et pays visités. Dans la confusion générale il a voulu voir de lui-même qui se cachait à l’intérieur. Malheureusement quand on ouvre ses trippes on y perd la vie et la seule chose que l’on trouve c’est le repos pour une période indéfinie (c’est selon vos croyances)

    Coach : SPORTS Entraîneur d’équipe./Véhicule automobile fermé à deux portes./Personne effectuant du « coaching », accompagnant des équipes ou des individus pour les aider dans leur vie professionnelle.
    Bibliophile : Passionné des livres rares et précieux.
    Ciblage : Fait de cibler, de prendre pour cible (au sens figuré)
    Conditionnement : Opération visant à fixer les meilleures conditions d’humidité d’un textile./Matériellement, emballage dans lequel est placé un produit Commercial./Moralement, procédure d’imposition d’idées, de comportements.
    Débroussailler : AGRICULTURE : Arracher les broussailles d’un terrain. / AU SENS FIGURÉ : Dégrossir, commencer une étude, étudier une question.
    Souillonner : Salir, souiller.

    Cendrillon, la jeune fille du conte, qui ne fait que de souillonner ses vêtements à cause des nombreux travaux ménager que sa marâtre de belle-mère lui impose (encore une qu’il te faudrait mettre au pas GP). Eh bien elle ne rêve que de fantaisies et fééries. Elle rejette ce conditionnement qui l’obligerait à tout abandonner et en silence, elle espère trouver un prince charmant qui l’emmènerait loin de cette vie de servitude.
    Pour y réussir, elle a comme coach, une marraine qui est une fée très habile de sa baguette.
    Avec la complicité de ses amis, les animaux, elle parvient à danser avec le prince mais attention le charme ne dure que jusque minuit (c’est souvent le cas quand on se réveille le matin et qu’on se voit devant la glace : le charme est rompu).
    Vient ensuite la nécessité de débroussailler ses pensées et de se rappeler les derniers évènements. Ne pas oublier le ciblage qu’on s’était fixé : qui est de partir aux bras d’un prince et tout faire pour y parvenir.
    Le bibliophile aguerri dirait que je vais un peu vite et que je tors un peu l’histoire, mais tout y est jusqu’aux retrouvailles et au mariage.
    Perso je les aurais fait bosser à mort les belles mère et sœurs pour leur apprendre ce qu’est le vrai travail et l’humilité.

    Voilà, je ne me suis pas trop foulé la caboche en prenant un conte que beaucoup connaisse.

    Pour le 1er décembre :

    Palle
    Drain
    Braquet
    Varicelle
    Décrochez-moi-ça
    Roux

    #56379
    g.p
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Coach-bibliophile-ciblage-conditionnement-débroussailler-souillonner.

    Dans sa jeunesse Victoria était déjà ce que l’on appelle une fille instable, turbulente et à fort caractère.
    Son père, un bibliophile averti, s’arracha les cheveux quand un jour il entra dans son bureau dont il avait oublié de fermer la porte à clé. Victoria assise sur le tapis était en train de souillonner un livre qui était à sa portée.
    Un peu plus tard, vers les dix ans, son père la trouva dans le jardin près des jolies tulipes qui faisaient sa fierté.
    « Mais que fais-tu, Victoria?
    « Ben je débroussaille ! »
    Un tapis de pétales multicolores était éparpillé sur le gazon, ne restait que les tiges.
    A l’adolescence, Victoria découvrit vite les premiers émois amoureux. Elle avait établi un ciblage des garçons de sa connaissance qui pourraient éventuellement obtenir ses faveurs. Sur son cahier intime elle les avait classés par catégorie selon des critères bien définis: la taille, la couleur des cheveux, la carrure, athlétique ou pas, les bien sapés ou les mal habillés et suivant son humeur elle batifolait avec l’un ou avec l’autre, un peu comme on choisit un paquet de lessive dans tel ou tel conditionnement .
    Ce qui devait arriver arriva, la belle Victoria se retrouva grosse. Mais qui donc était le père? Elle tira à pile ou face et le sort s’abattit sur le coach de l’équipe féminine de volley qui vit ainsi sa carrière interrompue.
    Pour ne pas s’être défendu, chacun pensa alors que lui aussi avait dû profiter des charmes et des avances de Victoria.

    #56380
    Queenie
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Ah bah forcément. Mais pas sûre que ce soit ni un bon choix, ni une solution de se retrouver enceinte. Finie la belle vie, à elle les couches etc …
    La souillon de Thelog a apparemment mieux réussi son coup….

15 sujets de 2,176 à 2,190 (sur un total de 2,540)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.