15 sujets de 2,161 à 2,175 (sur un total de 2,209)
  • Auteur
    Messages
  • #56147
    g.p
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Galée/nonnette/frottement/usurpateur/coéquipier/métisser.

    Seule dans sa chambrée, agenouillée sur son prie-Dieu, la nonnette converse avec le Créateur tout en maniant fébrilement son chapelet.
    La pauvre est en plein doute, elle parle à ce Père qu’elle n’a jamais vu et qu’on lui a décrit comme un être parfait qui voit tout, qui sait tout et d’une très grande bienveillance.
    En ce jour maussade, elle le voit plutôt comme un usurpateur de sa jeunesse et plus elle se penche sur ses conditions d’existence, plus elle a envie de quitter la robe et de rejoindre ses amis. Eux qui n’ont pas compris son engagement seraient très heureux de la revoir comme naguère dans leur équipe de volley où tous les coéquipiers , qu’ils soient blancs, noirs ou métissés , jouaient dans la bonne entente et la bonne humeur.
    Mais qu’est-elle donc venue faire dans cette galée ? Personne ne l’y a poussée. Voilà qu’aujourd’hui elle regrette.
    Sa décision est prise. Demain elle ira voir la mère supérieure pour lui faire part de son désir de quitter la vie religieuse qui ne lui convient plus. Elle ne trouve plus de sens à sa vie.
    Mais comment expliquer cela en quelques mots? Le frottement de ses mains l’une contre l’autre trahit sa nervosité. Elle a peur de la réaction de celle qui l’a prise sous son aile à son arrivée au couvent.
    Un sentiment de trahison l’envahit, mais elle l’affrontera. Au fond d’elle-même elle sait qu’elle n’est pas faite pour être bonne soeur.

    #56159
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Salut GP,
    Je vois que tu bascule dans le côté lumineux (du divin) il est vrai, et tu peux le dire, que nonette s’y prête à ravir.
    Et tu me fais réfléchir sur la vocation, l’engagement TOTAL. Mais pour moi se vouer à Dieu n’est pas se couper des autres. C’est même tout l’inverse car On ne peut dire qu’on aime Dieu en le servant si on n’aime pas son prochain et qu’on le serve (parabole du bon samaritain). Encore pour moi, la vie reclue n’a de sens que si la personne est blessée ou qu’elle est en danger. Cette période à l’écart lui permet de se refaire une santé physique et spirituelle et mentale.

    Bon et maintenant la mienne :

    Galée : Petite planche carrée avec un rebord, où le compositeur place les lignes à mesure qu’il les compose.
    Image

    Nonnette : FAMILIÈREMENT Jeune religieuse. PÂTISSERIE Petit gâteau rond de pain d’épice. ZOOLOGIE Mésange grise à tête noire.
    Frottement : Action de deux ou de plusieurs corps qui se touchent et qui sont en mouvement les uns par rapport aux autres. / Friction entre personnes.
    Usurpateur : Qui usurpe. Celui qui usurpe, qui s’empare par des moyens illégitimes du pouvoir, d’un bien, d’un droit, etc.
    Co-équipier : Celui qui fait équipe avec d’autres.
    Métisser : croiser des individus de races différentes, par métissage.

    #56160
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Punaise ça me gonfle
    J’avais tapé toute mon histoire et hop disparue

    #56161
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Johannes est très perturbé, ce frottement l’intrigue fortement et ça dure depuis des heures. Il ne faudrait pas que la machine tombe en panne.
    Il vient de finir sa galée et tout est prêt pour imprimer ce fameux tract qui doit être distribué la semaine prochaine lors de la grande réunion à la mairie.
    Il est si contrarié qu’il en avale toutes ses nonnettes pour ls calmer et faire du bien à son petit cœur.
    Il râle et rouspète tant que son ouvrier, et co-équipier, Pierre vient voir ce qui se passe. Lorsque Johannes lui explique, Pierre prend sa petite burette et hop un peu d’huile ici et là et voilà, la mécanique est repartie comme une horloge.
    Les feuillets sont avancés et l’encre préparée c’est parti pour l’impression.
    Le jour de l’assemblée est là et Johannes avec ses tracts aussi. Il y a beaucoup de monde et c’est tant mieux. Tous dialoguent sur des sujets concernant la ville et on en vient à celui qui préoccupe Johannes, l’usurpateur qui s’est mis à la tête de la mine de charbon et qui exploite des pauvres bougres métissés comme des esclaves. La foule ayant lu le tract part dans un brouhaha innommable et le vacarme est tel qu’oin ne s’entend plus parler. Le calme revenu, les esprits s’étend calmés la résolution est prise de limoger l’escroc et de rétablir une bonne gestion du charbon.
    Heureux d’avoir été entendu et LU, Johannes repart chez lui le coeur léger, se rappelant l’adage : les paroles s’envolent mais les écrits restent …
    Il ne faut pas négliger le pouvoir des écrits

    Pour demain :

    Appareil-photo
    Sexué
    Extorqueur
    Moissonneuse-lieuse
    Immuable
    Éclair

    #56162
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    OUF ça a fonctionné cette fois

    #56182
    g.p
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Appareil-photo/sexué/extorqueur/moissonneuse-lieuse/immuable/éclair.

    Un jour un moissonneur-lieur se prit d’amitié pour une moissonneuse-lieuse.
    Qu’allait-il advenir de ces deux êtres sexués ?
    L’un et l’autre, en un éclair devinrent éperdus d’amour, et la suite immuable d’une telle complicité se retrouva figée sur la pellicule d’un vieil appareil-photo qu’un extorqueur de vieilleries a réussi à dénicher sur une brocante de village.

    Mary et Thélog, excusez-moi, je n’ai pas envie de me creuser les méninges aujourd’hui. A demain.

    #56184
    marysha62
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    t’as bien raison repose toi ;t’en a bien besoin;je vois avec cette histoire que tu es très fatigué lol
    moi c’est pas mieux j’écris plus en ce moment: cette semaine a été dure commencée de bonne heure et finie tard et ts les jours;habituellement c’est 4 jours semaines mais là j’ai aussi travaillé hier

    #56188
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    GP : Courte Mais Efficace, c’est ce qui compte
    Mary : Le boulot, c’est ce qui nous tient parfois la tête hors de l’eau

    Mais il faut savoir se reposer et ne rien faire ou faire autre chose

    Appareil-photo : Objet servant à figer sur support une image, un instant (au fil des années le support évolue)
    Sexué : qui connait une différentiation sexuel
    Extorqueur : individu qui vous pique votre fric malhonnêtement
    Moissonneuse-lieuse : Engin servant à couper le céréale et à le lier en botte lesquelles étaient mises en faisceau
    Immuable : qui ne bouge pas, ne change pas
    Éclair : phénomène électrique durant un orage / Pâtisserie que j’adore

    Voyons ce qu’on peut pondre avec ça !

    Il faisait chaud, très chaud même et la main d’œuvre était exténuée auprès de la moissonneuse-lieuse qui en avait terminé avec cette parcelle de blé.
    Un photographe de passage trouva la scène pittoresque et installa son appareil-photo sur un pied face à la machine.
    Il demanda que tout le monde se rassembla, on y mit même les chevaux de trait ; les enfants s’étaient mis devant et se chamaillaient. Puis ce fut le moment où plus personne ne bougea, et là l’éclair jaillit de la ligne de phosphore. Et hop l’instant immuable était figé sur la plaque.
    Ensuite tout le monde se mit à table pour prendre une bonne collation durement gagnée après cette journée de labeur.
    Le photographe se joignit au convive et discuta de sa vie de citadin.
    Tout à coup des animaux traversèrent le champ et l’homme de la ville ne les reconnut pas, il n’y connaissait rien aux animaux de nos campagnes et on lui dit que c’était un couple de faisans , le mâle était très coloré pour la distinction sexuée qui le concerne ; ce devait être un signe pour les femelles pensa notre gars des villes.
    Quelques temps plus tard, lorsque la photo fut développée et reproduite en autant d’exemplaires que de familles présentes dessus, il retourna les leur donner car pour lui la beauté et l’émotion des souvenirs lui suffisaient comme paiement. D’ailleurs il gagnait bien sa vie avec ses autres activités.
    Et les paysans furent très contents de recevoir ce cadeau car ils en avaient connu des extorqueurs qui passaient et profitaient de leur naïveté pour leur soutirer quelques louis.
    Il était d’ailleurs heureux qu’ils ne se représentaient plus dans la région, sinon leur compte eut été bon car avant de les amener aux gendarmes, ils auraient connus quelques déboires corporels (mais non mortel, juste très humiliants)

    Voilà ce que m’ont inspiré les mots d’aujourd’hui , j’espère que ça vous a plu
    à ce soir pour les mots de demain

    #56195
    g.p
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Félicitations Thelog! tu as travaillé plus que moi.

    #56206
    marysha62
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    même en temps que photographe amateur,je ne pouvais pas passer à côté de ce tableau vivant;on dirait une scène d’il y a cent ans;rien n’a changé;une vieille grange qui abrite une ancienne moissoneuse lieuse;vu l’état je doute qu’elle fonctionne encore;le vieux fermier avec sa chemise à carreaux,son pantalon à bretelles,ses bottes en caoutchouc et son chapeau de paille étale avec une fourche du foin ds une « étable »;sur une botte de paille est assis un enfant blond avec un chapeau,un short un tee shirt blanc et des bottes en caoutchouc;je ne pourrai dire d’ici s’il est sexué garçon ou fille;il donne un biberon de lait à un jeune agneau;je sors mon appareil photo pour fixer cette scène qui semble immuable;au premier éclair du flash,le fermier se retourne vers moi et s’approche;je lui explique que je n’avais pas l’intention d’extorquer cette photo mais que je n’ai pas pu résister;il afficha un grand sourire et me fit entrer ds son corps de ferme et me dit que je pouvais prendre ttes les photos que je voulais à la seule condition de lui en envoyer un exemplaire;l’enfant qui en fait était une petite fille me tira par la main et m’emmena ds une grange pour me montrer les autres agneaux;leur maman était morte me dit-elle;ce qui expliquait le biberon;je pris encore et encore des photos;je promis de revenir bientôt;je viendrai leur donner en main propre l’album que je créerai;j’avais une drôle d’impression en repartant;je me demandais si c’était possible de créer un lien d’amitié en une seule journée.

    #56209
    g.p
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Beaucoup de fermiers ont l’air bourru de prime abord, mais sont très aimables dès qu’ils voient qu’on s’intéresse à leur métier.

    #56210
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Donc pour demain dimanche 27 novembre 2022


    Tramer
    Fouger
    Télétexte
    Salopiau
    Calot
    Proportionnellement

    #56234
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Tramer : Comploter / Entrelacer les fils de la navette avec les fils de la chaîne. / Interposer un film quadrillé ou réticulé entre l’original et la couche sensible.
    Fouger : [sanglier] Creuser et explorer le sol avec le boutoir pour déraciner les plantes qui constituent sa nourriture
    Télétexte : Procédé de télécommunication qui permet l’affichage de textes ou de graphismes sur un écran de télévision à partir d’un signal hertzien ou de la ligne téléphonique
    Salopiau : FAMILIÈREMENT Salaud avec un sens atténué.
    Calot : Coiffure militaire à deux pointes de forme allongée./ JEUX Grosse bille à jouer. / FAMILIÈREMENT Œil
    Proportionnellement : En proportion, relativement à un rapport de grandeur.

    Après cette course folle dans la campagne ardennaise le militaire réajusta son calot et reprit le chemin de sa caserne.
    Mais pourquoi avait-il dérangé cette laie et ses marcassins en train de fouger la clairière. La femelle avait pris ça pour une attaque et pour défendre ses petits s’était mise à le poursuivre. Il n’avait jamais couru et sauté aussi vite et au bout d’un moment elle rebroussa chemin estimant qu’il étaient assez loin de l’orée du bois.
    Ce ne devait pas être un bonne journée pour notre bidasse, car de retour dans l’enceinte militaire, il découvrit quelque chose en train de se tramer.
    La quantité de télétexte n’était pas proportionnellement la même que d’habitude, il y en avait vraiment beaucoup et tous sur le même sujet (des genres de manœuvres).
    Ensuite il découvrit que toute sa chambrée était impliquée dans une enquête pour repérer un salopiau qui causait des dégâts dans les douches et comme leurs quartiers juxtaposaient les sanitaires, ils furent désignés d’office pour en assurer la surveillance.
    Les 2 affaires, les manœuvres et l’enquête n’étaient heureusement pas liées et ce n’était l’histoire que d’une semaine.

    #56239
    g.p
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Tramer/fouger/télétexte/salopiau/calot/proportionnellement.

    « Cher beau-fils, pourriez- vous monter au grenier et me ramener ma cape de sorcière et mon loup »?
    Quand elle me dit cher beau-fils, je ne suis pas rassuré, ce n’est pas dans ses habitudes. Quoi qu’il en soit, je m’exécute. Après tout elle a le droit d’aller s’amuser. Mais je me demande quand même ce qu’elle trame là-dessous.
    Après un léger maquillage, elle se vêt de sa cape et sort. Curieux comme pas deux, je décide de la suivre.
    Quelle n’est pas ma surprise de la voir faire signe à un homme déguisé lui aussi, arborant une barbe touffue et coiffé d’un calot .
    Tous deux s’engouffrent sous le porche d’entrée d’un cabinet d’assurance et derrière la vitre je ne vois plus alors que deux ombres qui fouillent dans les tiroirs. Tels des sangliers qui fougent le sol je les vois sortir des dossiers er faire voler des feuilles de papier. Soudain un écran s’est allumé et je distingue des lignes brillantes rouges et bleutées comme les télétextes d’autrefois.
    Mais que cherchent-ils?
    J’ai bien envie d’appeler la police pour signaler les faits mais je me ravise bien vite.
    Proportionnellement aux ennuis que je récolterais, cela vaut-il la peine?
    Je rentre vite chez moi en attendant la suite des événements.
    Peu de temps après je vois rentrer ma belle-mère qui tient dans sa main un document.
    Triomphalement elle le met sous mon nez en me disant; « Voilà, j’ai récupéré mon attestation d’assurance que le saloupiau de directeur disait m’avoir envoyée.
    Tout ça pour ça, me dis-je. Toujours aussi cinglée la belle-mère.

    #56243
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    La curiosité : un bien mauvais défaut (ou pas) tout dépend du contexte, du moment, des circonstances. En fait, elle nous pique le cerveau, nous titille les neurones et nous met dans la peau d’un détective, ou plus simplement d’un voyeur. Mais c’est agréable, ces instants de danger d’être découvert et de devoir alors des explications sur notre présence. A notre époque l’espionnage a pris d’autres dimensions avec le numérique et toute sa technologie, nous ne sommes plus jamais à l’abri. D’expérience, il nous suffit de parler d’une chose ou d’une autre et BIZARREMENT des « pubs » apparaissent sur nos écran privé. Y-aurait-il quelqu’un à l’écoute de nos paroles qu’on ne verrait pas ? (je sais je deviens parano ; mais des fois je me le demande …)
    Pour en revenir à ta petite enquête en suivant cette étrange association, je pense que tu as bien réagi et que si c’eut été plus grave tu aurais pu intervenir (pas en faveur de ta belle-mère, bien sûr. Quoique si elle se retrouve au gnouf tu devrais lui amener des oranges et ce ne serait pas de tout repos)

    Aller pensons à demain avec son petit lot de mot

    Échauder
    Méridien
    Donation
    Contre-accusation
    Échocardiogramme
    Piano

    Ouais , ça va pas être fastoche !!!

15 sujets de 2,161 à 2,175 (sur un total de 2,209)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.