15 sujets de 1,921 à 1,935 (sur un total de 2,209)
  • Auteur
    Messages
  • #48825
    marysha62
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    je viens de lire que toi aussi c’était une 104 thelog;bonne nuit tatous à tout à l’heure pour le trucmuche

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois par marysha62.
    #48911
    g.p
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Moyennant-marguillier-encéphalite-symétriquement-musaraigne-engagé.

    Avec son nez allongé et ses longues moustaches fines il ressemblait à une musaraigne à la recherche d’une proie.
    Il ne pouvait s’empêcher de mettre son nez partout même là où il n’y avait pas d’eau pour le laver comme aurait dit ma grand-mère. Le marguillier de la paroisse avait son oeil partout et aimait surtout recevoir les confidences des bigotes à la sortie de la messe, promettant à chacune de ne pas répéter ce qu’il avait entendu. Mais moyennant quelques sous dans sa sébile, il s’empressait de livrer les secrets qu’on lui avait confiés.
    Chacun s’accordait pour dire de lui qu’il était victime d’ encéphalite aigüe. L’inflammation de son cerveau devait être due à son obsession de tout savoir et de tout régler lui-même. Engagé par le curé de la paroisse il se prévalait du titre d’adjoint du serviteur de Dieu. Et comme pour Dieu il n’y a rien de trop beau, il veillait à la propreté et au bon repassage des surplis et soutanes des enfants de choeur et à l’astiquage luisant des chandeliers qu’il plaçait symétriquement de chaque côté de l’autel.
    Le curé était content de ses services car il était un véritable bureau de renseignements à lui tout seul.

    #48979
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Moyennant : en appliquant une moyenne
    Marguillier : Membre du conseil de fabrique d’une paroisse / Laïc, laïque chargé(e) de la garde et de l’entretien d’une église
    Encéphalite : inflammation du cerveau
    Symétriquement : de façon symétrique (de part et d’autre à égal distance)
    Musaraigne : Petit mammifère insectivore
    Engagé : Partiellement intégré dans un mur ou un pilier / Mis en gage / intégré dans l’armée de métier

    Moyennant un petit pécule, le sergent BellePomme, engagé dans la marine depuis presque 20 ans, s’adonnait à son passe temps favori : la castagne, le combat à mains nues avec ses poings et sa musculature imposante. Il cognait avec force et précision jusqu’à causer quelques encéphalites chez ses adversaires, mais sans gravité.
    Sa force résidait aussi dans la position de ces pieds qui étaient symétriquement placés de part et d’autre de son centre de gravité. Cela lui assurait une extrême stabilité et un appui sûr pour donner les coups.
    Ces collègues avaient l’habitude de l’appeler du nom d’un petit mammifère de nos campagne réputé pour être hargneux et tenace. Ils l’appelaient la musaraigne et ça collait bien au tempérament du bonhomme.
    Pourtant étant jeune, il ne se destinait pas du tout à cette carrière sous les armes. Dans son village, il était connu comme le marguillier, le pendant masculin des grenouilles de bénitier.
    Au courant de tout ce qui se passait dans la paroisse et au petit soin pour tout ce qui concernait l’église et ses dépendances il aidait le prêtre à chaque instant.
    On aurait même cru qu’il serait devenu séminariste et aurait pris les ordres pour remplacer Monsieur le Curé.
    Mais non, des circonstances ont tout chamboulé et à la place de faire la guerre au mal spirituel, il s’en était allé combattre les hommes méchants pour la liberté et la justice.
    La destiné est parfois capricieuse dans les choix qu’elle nous propose et nous oblige souvent à faire.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois par thelog.
    #48983
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Je vais prendre la suggestion de Mary concernant la main et ses 6 parties.
    Le grand magicien, BelleFigure, présenta au public captivé sa main porteuse de 6 mots :
    Sur sa paume on voyait : Discipliner
    Sur le pouce il y avait : Brisant
    L’index nous montrait : Mimosée
    Le majeur tenait à son : Pavaner
    L’annulaire entourait son : Jeu
    et le petit doigt, l’auriculaire disait : Phosphorescence

    Puis il referma sa main et demanda à son complice de désigner quelqu’un de l’assistance pour qu’il raconte une histoire contenant ces 6 mots.

    #49006
    marysha62
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    ce père de famille avait promis à sa fille que pour son anniversaire il lui paierait une musaraigne ;pourquoi une musaraigne?elle trouvait ça mignon tt simplement;comme il s’était engagé il n’avait plus le choix;il avait déjà fait plusieurs boutiques mais rien! il alla voir sur internet et contacta un gars qui vendait la sienne car il devait déménager;moyennant un euro symbolique il acquit la bête;lui même ne l’avait pas achetée;elle faisait partie des animaux sos de la lpa;elle servait dans les labos pour faire des essais contre le virus de l’encéphalite ;pauvre bête!le papa la regarda de plus près;elle a du morfler;ses 2 côtés n’était pas symétriquement pareils;elle avait un côté légèrement plus gros;mais rien de grave ;son carnet de santé affichait qu’elle était en pleine forme;sa fille va être doublement contente,elle aura le cadeau qu’elle voulait et son père aura fait une bonne action.
    il es l’heure pour moi d’aller fumer le marguiller euh le narguilé » lol

    #49034
    marysha62
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    coucou thelog t’as fait comment pour mettre l’image du trucmuche;ils ont réenlevé les bb codes?

    #49085
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    j’ai mis l’explication dans le trucmuche

    #49086
    marysha62
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Image

    #49087
    marysha62
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    pour l’instant ça marche

    #49111
    g.p
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Discipliner-brisant-mimosée-pavaner-jeu-phosphorescence.

    Belle-maman a toujours eu des tenues extravagantes et il m’est difficile de la discipliner .
    L’autre jour je lui propose de l’emmener déjeuner en ville. Toujours partante, elle me demande quelques minutes, le temps qu’elle se prépare. Et voilà qu’elle arrive affublée d’un chapeau haut en couleurs et garni de fleurs d’où se dégage une senteur mimosée .
    J’ai honte pour elle, elle n’a aucune allure, mais elle pavane ainsi dans la rue. Chacun se retourne sur son passage mais elle ne semble pas se rendre compte que le pot de fleurs qu’elle trimballe ainsi sur la tête attire tous les regards et qu’elle fait même rire les enfants qui par jeu passent et repassent devant elle. A croire que le chapeau fleuri les attire comme des insectes qui volètent dans la <strng> phosphorescence d’une lampe fraîchement éteinte.
    Nous arrivons au restaurant et aussitôt son entrée fait sensation. Tout le monde se tait. Certains détournent le regard, d’autres pouffent discrètement derrière leur serviette de table.
    Brisant alors le silence elle se tourne vers moi et me dit: « Voyez beau-fils, prenez de la graine, ces gens ont beaucoup de respect pour les personnes âgées »!
    Pauvre vieille, comment lui faire comprendre que se faire remarquer ainsi n’inspire pas du respect mais de la moquerie!!

    #49116
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Discipliner : Accoutumer ou plier à une discipline
    Brisant : Rocher sur lequel la mer se brise et déferle
    Mimosée : Arbre ou arbuste légumineux (Famille comprenant le mimosa, l’acacia et la sensitive)
    Pavaner : Marcher avec orgueil et fatuité; mettre en valeur avec ostentation sa physionomie, son allure, ses vêtements
    Jeu : Activité physique ou mentale dont le but essentiel est le plaisir qu’elle procure / Espace ménagé pour le mouvement aisé d’un objet
    Phosphorescence : propriété de certains matériaux qui peuvent emmagasiner de la lumière et la restituer ensuite petit à petit dans l’obscurité
    Luminescence du phosphore.

    Acab, encore lui, voguait sur le long des côtes grecques et devait ainsi faire attention aux brisants assez nombreux dans cette région.
    Il avait pour piloter son navire des marins très expérimentés et extrêmement disciplinés qui réagissaient au doigt et à l’œil (comme on dit).
    La journée paraissait belle et était embaumée de senteurs mimosées venant du continent.
    C’était des plus réjouissants et revigorants. Alors le capitaine se pavanait sur le pont en regardant au loin avec sa longue-vue si un navire marchand ne se présenterait pas pour donner un peu d’action à ses hommes.
    Mais rien n’était visible et les matelots s’adonnaient alors à divers jeux pour passer le temps. Quelquefois les poignards volaient suite à un désaccord, mais jamais ça n’arrivait jusqu’au sang.
    Et alors que la journée avait atteint le crépuscule, une lueur bizarre montait de la mer tout autour du navire, une lumière verte et diffuse qui intrigua tous les occupants de ce 3 mats.
    L’explication, ce fut « la science » marin un peu plus instruit que les autres qui l’a donna. C’étaient des algues phosphorescentes qui émettaient cette lumière fantomatique.
    Tout rentra dans l’ordre et le rafiot tout entier sombra dans les ronflements (sauf ceux qui étaient de quart, bien entendu)

    #49156
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Un beau jour de pluie ensoleillé, je me promenais dans la campagne environnante
    Quand un magnifique arc-en-ciel apparut dans le ciel
    Il était magnifique et même accompagné d’un second
    Hum quel beau spectacle !!!
    Puis comme par magie, un lutin s’amusa à écrire 6 mots sur les couleurs de l’arc
    Il y eut alors dans l’ordre :
    Démériter pour le rouge
    Pourim pour l’orange
    Liquette pour le jaune
    Ghanéen pour le vert
    Cuisinette pour le bleu
    et Duplice pour l’indigo
    Il laissa le violet nature

    #49164
    marysha62
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    comme un jeu il aimait se pavaner devant les filles;il passait son temps à discipliner ses cheveux ;certains se demandaient s’il n’avait pas une moumoute;pour briser ce mythe il disait vas-y tires;très peu osait et disait c’est bon je te crois;par contre ses dents:il ne devait plus en avoir une seule de vraie;qd il allait en boite,avec les lumières elles devenaient phosphorescentes;il éclairait la salle d’une couleur verte;ça faisait rire les danseurs et il en jouait;il fermait la bouche quelques secondes et faisait ensuite un grand sourire de ttes ses dents;il aimait attirer l’attention aussi bien avec les filles qu’avec ses copains;mais de tous il a tjs été le plus fidèle;sa copine n’aime pas trop sortir,mais elle accepte parfaitement que son chéri sorte;ce qu’elle apprécie le plus c’est le lendemain de ses soirées ,comme ci il avait quelque chose à se faire pardonner il lui apporte des fleurs:soit des mimosas parce qu’il sait qu’elle les aime ou des fleurs sauvages qu’il aura cueillies sur son chemin en rentrant;elle se dit pas jalouse;mais lui est jaloux à crever;mais il ne le montre pas.

    #49235
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Démériter : Agir de manière à encourir le blâme, la désapprobation (de qqn).
    Pourim : Pourim est une fête juive d’origine biblique et d’institution rabbinique, qui commémore les événements relatés dans le Livre d’Esther : la délivrance
    Liquette : Familièrement Chemise. / Vêtement féminin analogue à une chemise d’homme.
    Ghanéen : Habitant ou originaire du Ghana
    Cuisinette : Partie d’une pièce aménagée en cuisine
    Duplice : Fourbe, hypocrite, qui dissimule ses pensées, qui fait preuve de duplicité, de fausseté.

    Œuvrant constamment dans la cuisinette
    David, le cuistot, mouillait sa liquette
    Il préparait le repas du Pourim
    Prévu pour ce soir en situation intime

    Du coup, pour ne pas démériter
    Sur tous les mets il s’est appliqué
    Sans aucune sorte de malice
    Car il n’était absolument pas duplice

    Et lors de ses voyages dans le monde
    Il découvrit de manière vagabonde
    Les spécialités locales et fut témoin
    Des merveilles du peuple ghanéen

    Ainsi pour sublimer ses plats
    Dans les ingrédients y ajouter là
    Quelques épices et saveurs africaines
    Réjouissant ses connaissances parisiennes

    #49248
    g.p
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Démériter-pourim-liquette-ghanéen-cuisinette-duplice.

    Très éloigné de son pays, le jeune Joseph, ghanéen d’origine, est étudiant en fac de droit.
    Il a fait connaissance d’une jeune demoiselle prénommée Rachel de confession juive.
    Joseph aime Rachel et Rachel aime Joseph, mais cette relation ne plait pas aux parents de la demoiselle. Comme l’amour ne connait pas les frontières, Joseph est bien déterminé à leur prouver la sincérité de ses sentiments.
    En ce jour de mars où la communauté juive fête le Pourim , il s’affaire dans sa cuisinette à la préparation d’un dessert de chez lui, à base de bananes saupoudrées d’épices pimentées. Sans le dire à ses parents Rachel l’a invité à la table des réjouissances et pour cette occasion lui a acheté une liquette blanche et une cravate.
    A l’heure convenue, Joseph se présente tout endimanché au domicile de sa belle et pour ne pas paraître duplice avoue aux futurs beaux-parents qu’il a été invité par leur fille. Il leur souhaite une bonne fête et avec courage leur demande la permission de se joindre à eux en leur offrant le dessert qu’il a préparé à cette occasion.
    Comment ne pas répondre positivement à cette demande un jour de fête devant tant d’attention et de politesse. A voir l’attitude des parents de Rachel et à entendre les compliments exprimés au moment du dessert, Joseph comprit alors qu’il n’avait pas démérité à leurs yeux.

15 sujets de 1,921 à 1,935 (sur un total de 2,209)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.