• Ce sujet contient 1,923 réponses, 5 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par thelog, le il y a 36 minutes.
15 sujets de 1,876 à 1,890 (sur un total de 1,924)
  • Auteur
    Messages
  • #48629
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Lapis : pierre d’une belle couleur bleue, employée en joaillerie.
    Calfeutrage : Action de calfeutrer pour isoler
    Griffonner : Ecrire hâtivement, peu lisible / Faire une esquisse, une ébauche
    Recenseur : Chargé du recensement (dénombrer administrativement la population)
    échangisme : pratique sexuelle où plusieurs couples s’échangent de partenaires
    Disgracieux : Dépourvu de grâce

    Julien, le recenseur des hauts de France, sonne à la porte en chêne de cette grande demeure. Il se sent tout petit et lorsque le majordome vient lui ouvrir, il en est encore plus impressionné.
    Il énonce le but de sa visite et le valet le fait pénétrer dans une pièce avec de nombreux calfeutrages aux divers ouvertures. Il remarque aussi des objets inhabituels dans un salon, car ce devait être le salon, cette grande pièce remplie de meubles aux velours rouges.
    Il avait entendu dire que les gens de la haute s’adonnaient à des jeux coquins, genre échangisme. et les ustensiles présents ici pouvaient le confirmer.
    L’instant suivant une belle dame se présente à lui parée de magnifiques bijoux dont des rubis, émeraudes, saphirs et lapis. Cela le rend encore plus nerveux. Mais il est là pour faire son job et alors il prend son bloc et commence à griffonner les renseignements exigés.
    Puis entre le mari, le maitre des lieux et sa dégaine tranche totalement avec son épouse qui est bien plus jeune que lui. Autant elle est éblouissante, autant il est disgracieux.
    Drôle de couple, ce n’est pas étonnant que les distractions soit nécessaires pour supporter la morosité de leurs vies.
    Lorsqu’il quitte la maison des riches, il est soulagé. Son devoir accompli, il rentre dans son havre de paix, retrouver sa femme et ses enfants.

    #48630
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Après les écrivain, viennent les scientifiques connus mondialement :
    Albert Einstein se mit dans le jeu avec : Ber
    Louis Pasteur donna : Cautérisation
    Galilée parla de : Lithosphère
    Alexander Fleming ajouta : Râlement
    Sigmund Freud évoqua : Dérégulation
    Isaac Newton choisit : Voyance

    à vous de remettre de l’ordre dans tous ces mots

    #48631
    marysha62
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    j’ai vraiment pas beaucoup de temps en ce moment je suis de nouveau en retard ;et je travaille demain un imprévu ;suis crevée ces jours ci je finis tard
    bonne nuit !

    #48639
    marysha62
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    il clique déclique reclique;pourquoi ce fichu interrupteur ne marche plus?toute l’installation électrique fournissant la lumière et la chaleur lui a couté la peau des fesses;y a-t-il une prise de débrancher ds sa serre;il cherche recherche en attendant le réparateur;il voudrait trouver rapidement;c’est son boulot,sa vie qui est en jeu:si la panne dure trop longtemps il perdrait ses cultures;ses fleurs sont magnifiques et il a passé tellement de temps à les bichonner surtout ses orchidées nigaraguayennes:orchidées sobralia;il faut qu’elles poussent encore un peu pour être plus « solides » avant d’être proposées à la vente;tt autour de la serre sont installés des miroirs réverbérant soit le soleil,soit les lampes chauffantes posées sur chaque table où sont posées les plantes et fleurs;sur une étagère sont rangés divers produits pour le nettoyage surtout du borax pour désinfecter ce qu’il appelle son laboratoire et aussi éloigner certains insectes;il nettoie ts les soirs avt de se coucher;dring dring c’est son téléphone sûrement le réparateur;en effet il avait sonné mais la sonnette ne fonctionne plus non plus;après diverses vérifications,la lumière fut;l’électricien lui explique alors que c’était un ressort défectueux au niveau du compteur;il n’y avait plus de contact;bien content que ce soit une cause bénigne,il vérifia tout et repartit dans ses recherches;cette nuit il resterait ici pour vérifier si tout va bien pour ses « bébés ».

    #48643
    g.p
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Ber-cautérisation-lithosphère-râlement-dérégulation-voyance.

    Il a fallu que je consulte mon dictionnaire pour que je sache que depuis plusieurs décennies maintenant je marche sur la lithosphère . Et je ne suis pas le seul à marcher.
    Il y en a qui ont marché beaucoup plus que moi, comme cet émigré qui réside dans un pays en guerre et qui se prend à rêver devant un bateau qui repose sur un ber en attente de réparations. Assis sur une dune de sable, son regard noir se porte au loin vers une vie moins misérable. Il croit beaucoup en cette femme ayant un don de voyance qui lui a prédit qu’un jour son destin changerait à condition qu’il ait la volonté de se mettre en route et de quitter son pays.
    C’est ce qu’il fit empli d’espoir.
    Il en a fait des kilomètres, usant ses semelles sur des sentiers ingrats, traversant des rivières à la nage et des forêts hostiles. En cours de route il devait parfois se reposer le temps de la cautérisation de ses plaies provoquées par des broussailles épineuses ou des chutes sur des rochers saillants.
    Mais jamais il n’a renoncé à son projet. Certains ont rebroussé chemin en entendant le râlement d’autres candidats à l’exil partis avant eux et qui exténués meurent d’épuisement sur le bord d’une route.
    Quant à lui, il a ménagé ses forces et le voilà qui arrive presqu’au but. En face de lui l’Angleterre. Il n’y a plus que la Manche à traverser. Pour cela il lui faut avoir recours à des passeurs dont les tarifs sont de plus en plus exorbitants. La dérégulation de ce marché très lucratif a joué à plein. Sous prétexte de risques de plus en plus grands, la concurrence entre passeurs est de plus en plus vive.
    Peut-on d’ailleurs parler de dérégulation quand on sait que l’état fait la chasse à ces voyous qui s’enrichissent sur la misère des autres.

    #48644
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Le grain de sable est présent dans toutes les constructions et c’est ce maillon faible qui peut causer la chute de l’édifice. On parle aussi de géant aux pieds d’argile. Dans les divers entreprises où l’homme s’engage il y a toujours un tout petit « truc », et on y pense pas toujours, qui, s’il est en défaut, ou manquant fait tout dégringoler. Mary a mis le doigt dessus avec son histoire et actuellement nous en voyons des conséquences dans la vie de tous les jours avec les prix qui flambent à cause de l’énergie. On s’aperçoit aussi que le monde actuel est de plus en plus interdépendant. Et c’est même bien plus rapide que l' »effet papillon » atmosphérique.
    Pour ton histoire, GP, la misère, l’oppression, engendre les malheurs et les efforts (on peut même parler d’exploits) que tu décris. En fait, tous ces gens auraient dû restés chez eux et vivre dignement. Mais la connerie humaine, sa cupidité, son fanatisme font que les méchants chassent les gentils. C’est une chose qui me révolte de voir tant de souffrance pour le « bien-être » de si peu de personnes.
    Voilà ma réaction à vos histoires, les amis …

    Ber : Charpente sur laquelle on fait reposer la coque d’un navire.
    Cautérisation : technique chirurgicale qui consiste à appliquer un acide (cautérisation chimique) ou un courant électrique (cautérisation électrique) sur un vaisseau qui saigne afin de stopper le saignement.
    Lithosphère : La lithosphère est l’enveloppe rigide de la surface de la Terre
    Râlement : Bruit rauque de respiration produit par une personne qui râle.
    Dérégulation : Fait de déréguler, d’assouplir ou de supprimer l’ensemble des règles qui définissent le fonctionnement d’un secteur économique, d’une société.
    Voyance : PARAPSYCHOL. Faculté de percevoir des phénomènes hors de portée des sens naturels, de connaître le passé, l’avenir.

    Face à la dérégulation de la société humaine, le capitaine Némo (oui celui de J.Verne), regardait son bâtiment submersible posé sur le ber, avec fierté. L’assemblage était quasi terminé et l’armement allait commencer.
    Dans quelques semaines ce « Nautilus » prendrait place dans les parties immergées de la lithosphère et porterait atteinte à la suprématie des hommes de la surface.
    Les plaies occasionnées alors seraient très difficiles à soigner même avec une sorte de cautérisation spéciale.
    Quelques années auparavant, il avait rencontré, dans les pays d’Asie, une personne qui, dans une transe de voyance, lui avait prédit un destin fabuleux, fait de merveilles et de douleurs.
    Il ne s’attendait pas, à l’époque, de devoir renier le monde des hommes pour adopter une vie de paria et combattre ses contemporains qui, selon lui, étaient atteints de folie.
    Il y eut alors un râlement auprès de lui mais ce n’était qu’un ouvrier qui s’efforçait de relier deux pièces entre-elles avec beaucoup de difficulté (tout était au plus juste car dans l’eau on ne tolèrerait aucune fuite)
    Content que tout avance comme il l’avait prévu, il retourna dans son bureau pour imaginer un nouveau monde où les qualités divines de l’homme s’exprimeront abondamment, éliminant du coup la guerre, les souffrances, les larmes, la misère et qui sait peut-être la mort. Mais là Monsieur Némo se prenait pour Dieu …

    Ce récit est une imagination parallèle au roman de J.Verne ; tout est inventé bien entendu

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine par thelog.
    #48646
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Je vais donc continuer la revue des grands parmi les hommes en parlant des musiciens.

    Ainsi Mozart, avec 5 autres, piocha le mot : Charbonnette
    Berlioz, qui était à sa droite, tira du chapeau : Surpeuplé
    Beethoven, le suivant dans le tour, lut : Drague
    Ensuite ce fut Wagner qui nous donna : Têtu
    Avec ses airs enjoués Vivaldi sortit : Intervenant
    Et enfin Strauss fut déçu car son mot était : Merdique

    Les autres virtuoses s’emparèrent de tout ça et commencèrent à imaginer une symphonie.
    Qui me proposera pour la prochaine fois les peintres célèbres, ou les sculpteurs ou des chanteurs …

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine par thelog.
    #48664
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Charbonnette : Bois débité pour servir de base au charbon de bois.
    Surpeuplé : Trop peuplé
    Drague : Engin pour nettoyer les cours d’eau / Filet marin / Action en vue d’une aventure amoureuse
    Têtu : Entêté / Opiniâtre / Refusant d’obéir / Lourd marteau de tailleur de pierre servant à dégrossir
    Intervenant : Orateur, tribun ou rhéteur / Participant, associé, affilié
    Merdique : De mauvaise qualité / Mauvais méchant

    En entrant dans cette forêt, Pierre découvrit le site où on faisait du charbon de bois, avec des charbonnettes en tas ici et là. Il y avait aussi le long de la rivière qui traversait cette forêt, des monts provenant du nettoyage de son lit avec une drague. Fallait voir ce que ces tas contenaient comme déchets du à l’homme, même ici en terrain boisé.
    Il se souvint alors, à la vue de ce spectacle, de l’allocution d’un intervenant écolo qui s’offusquait de rencontrer partout les résidus des hommes dans cette belle nature.
    L’individu avait l’air têtu en ce qui concernait ses idées révolutionnaires sur le comment juguler le problème.
    Et il ne fallait pas lui parler de région surpeuplée ou autre souci démographique car ce n’était pas une excuse ; cela venait du comportement « porcin » de l’homme (excusez-moi messieurs les cochons car vous n’êtes pas si sales que ça).
    Et de visu, il constatait que beaucoup de ses contemporains étaient merdiques dans beaucoup trop de domaine.
    Il continua sa promenade et dans les sous-bois, il retrouva ces senteurs qui lui rappelaient son enfance et le revivifiaient.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 jours et 7 heures par thelog.
    #48668
    g.p
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Charbonnette-surpeuplé-drague-têtu-intervenant-merdique.

    C’est un samedi soir comme un autre. Dans la boite de nuit surpeuplée sous les lumières multicolores des projecteurs, garçons et filles se déhanchent sur des musiques bruyantes et entêtantes. Pas question de slows ni de danses lentes permettant de s’enlacer et de poser la tête sur l’épaule de son partenaire. Chacun danse tout seul suivant du regard le meneur de danse.
    Survient alors un jeune homme légèrement éméché qui pose les yeux sur une jolie jeune fille court vêtue et fort aguichante.
    Il ne connait que la drague lourde qui ne plait plus à notre époque mais il s’en moque. Il s’adresse à la fille et la complimente pour ses jolis yeux tout en se rapprochant jusqu’à la toucher. D’un geste elle l’écarte mais le têtu revient à la charge. Tu habites encore chez tes parents? puis-je te raccompagner? Il n’a pas compris que la fille a dit non. Il insiste encore et se prend soudain une gifle bien appuyée sur la joue.
    Intervenant alors pour éviter que la soirée dégénère, le responsable de salle écarte le dragueur impénitent et le mène vers la sortie en promettant à cet importun un bon coup de charbonnette s’il s’avise de revenir à la charge.
    Quelle soirée merdique se dit alors le jeune homme en s’éloignant de la discothèque.
    Quand il aura désaoulé il pourra méditer sur le respect dû aux filles et aux femmes pour que sa drague ne devienne pas du harcèlement. Non c’est non!! Nom de non!!

    #48669
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Il s’en sort plutôt bien le gars lourdaud avec sa gifle, il aurait mérité de passer la nuit en cellule de dégrisement et puis devant un magistrat pour le faire réfléchir sur le respect des autres (je sais, c’est principalement les filles qui sont victimes de ce genre d’individu, mais des mecs harcelés ça existe aussi).

    Alors personne, ne me suggère 6 personnes connues !!! Vous me lisez ou vous n’avez pas d’idées !!!
    Bon je vais donc pour une fois encore réunir 6 peintres (les époques sont mélangées)
    Parmi nos contemporains je nomme en premier Picasso (notre Pablo) il ressort le mot : Crocodile
    En suite le maitre Dali (Salvator) affiche lui le mot : Excommunié
    Vincent Van Gogh extirpa : Plaisir
    Andy Warhol colla le mot : Mi-gigolpince
    Paul Cézanne se retrouva avec le mot : Musicalité
    Et enfin Claude Monet dessina le mot : Combe

    Bien sûr les autres artistes présents se précipitèrent pour inclure tous ces mots dans une énorme fresque

    #48670
    marysha62
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    lui c’était le recenseur;il recrutait les couples échangistes;au bout de quelques temps ça ressemblait plus à un bordel qu’autre chose;à l’entrée il griffonnait tt juste le nom des couples qui devaient venir;le bouche à oreille a attiré beaucoup de monde et il les laissait entrer tous;lui tt ce qu’il voyait c’était la rentrée d’argent comme un loyer;pour ça il « prêtait » sa maison dont il avait calfeutré portes et fenêtres; un jour un petit bonhomme disgracieux très riche demanda à un jeune couple qui venait régulièrement, pour échanger les partenaires;le mari ne perdait pas au change;sa jeune femme était magnifique;mais sa femme une jolie blonde n’avait pas du tout l’intention de coucher avec cet homme;il ne lui plaisait pas du tout; il proposa au mari une magnifique pierre lapis lazuli s’il le laissait coucher avec sa femme;le mari regarda sa femme, prêt à acquiescer;elle dit qu’il en est pas question;-toi vas y;je préfère encore aller avec elle, montrant la femme du mec;comprenant que son homme était prêt à la vendre, elle se rhabilla et quitta la maison.heureusement qu’ils n’étaient pas encore mariés.

    #48677
    g.p
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Crocodile/excommunié/plaisir/mi-gigolpince/musicalité/combe.

    A sa façon de s’exprimer, à sa façon de marcher, on voyait que c’était un homme à part. Mi-séducteur mi-gigolpince , mi-amant mi-ami, il était difficile de le définir dans son genre tant il était caméléon.
    Il pouvait se promener au bras d’une jolie fille ou au bras d’un joli garçon avec le même plaisir . Il fut exclu de la communauté gay à laquelle il appartenait. Depuis on le surnommait l’ excommunié .
    Un jour il fit la connaissance d’une dame d’un âge indéfinissable qui marchait sur les trottoirs de Paris et qui l’invita chez elle certainement avec des arrière-pensées amoureuses. Il la suivit.
    Cette femme à l’allure à la fois chic et vulgaire portait des chaussures en peau de crocodile , des gants assortis, un manteau en croco également ouvert sur une poitrine opulente dont les seins resserrés formaient en leur milieu comme une combe entre deux crêts.
    C’est dans cet endroit tiède et humide qu’il aimait passer sa main quand il la caressait à sa demande. Suivant la musicalité de sa voix il comprenait quand elle désirait qu’il lui fasse l’amour.
    Peut-être était-il soumis, mais en se rapprochant l’un de l’autre ils avaient tous deux trouvé un équilibre dans leur vie.

    #48682
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Crocodile : reptile à la peau convoitée
    Excommunié : frappé d’excommunication (rejeté d’une communauté)
    Plaisir : Sensation, émotion, agréable de satisfaction./Jouissance sexuelle./Divertissement.
    Mi-gigolpince : Séducteur doué d’élégance et de prouesses sexuelles
    Musicalité : Caractéristique d’être musical
    Combe : Vallée d’un relief de pli jurassien.

    C’est dans la rivière au fond de ce combe que le crocodile, dit « Peau-épaisse », vit des jours paisibles à s’adonner à son plaisir favori : lézarder au soleil.
    Animal à sang froid il apprécie la chaleur des rayons du soleil sur sa peau. Et c’est durant une de ses siestes que le second personnage entre en scène. Il venait d’être excommunié de son village pour crime de dépravation sexuelle.
    En effet, on ne peut définir clairement le type d’individu qu’il représente, à la fois intelligent et courageux, mais des fois jouant au mi-gigolpince, mi-puritain.
    La majeure partie des habitants et surtout les hommes, le bannirent pour toujours de la région. Et depuis il errait dans tout le pays pour tomber là, à proximité de notre ami le crocodile.
    Lorsqu’il tente alors d’aller boire, le saurien dévoile sa présence et le menace comme quelqu’un qu’on vient de déranger pendant son sommeil (pas content du tout). Leurs regards se croisent et pour amadouer l’animal, notre exilé siffle une chanson endormante. C’est alors qu’avec la musicalité des sons émis par notre virtuose, le sac à main sur patte, se laisse bercer par la mélodie et retourne doucement sur son rocher finir de se chauffer au soleil.
    Notre homme ne demande pas son reste et quitte aussitôt la vallée.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 jours et 2 heures par thelog.
    #48684
    thelog
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    Moki le singe grimpeur, un jour monta sur un étrange arbre avec des écriteaux.
    Sur le premier le mot impiété était gravé, il monta encore et sur les 2 branches qu’il rencontra il vit les mots rôti et marshal, bizarres ces panneaux se dit-il, mais il continua son ascension ; et voilà deux autres branches avec 2 autres indicateurs pâleur et dissuasion ; ne sachant que faire de ces choses et alla jusqu’en haut où il trouva tendancieusement culminant la forêt.

    A vous de brosser l’histoire que cet arbre raconte aux travers de ces 6 mots.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 jours et 1 heure par thelog.
    #48690
    marysha62
    Participant
    • 0
    • 0
    • 0

    édouard a des dons de voyance et ce qu’il vient de voir ne lui plait pas;ds la rue il s’est fait bousculé par un homme et de ce contact il a vu du sang et un port;il suivit l’homme;il se rendait au port de plaisance;l’homme se mit à travailler sur son voilier posé sur un ber roulant;il refaisait les peintures; -attention! cria notre voyant mais trop tard:une barre d’échafaudage du bateau d’à côté tomba sur la tête de l’homme;édouard accourut et appela les secours;il n’avait rien pour cautériser la plaie; il mit l’homme en position latérale de sécurité et avec son tee shirt il compressa la blessure pour empêcher le sang de couler;l’homme était sorti de son évanouissement;on entendait des râlements de douleur;les ambulances arrivèrent;on transporta le blessé en urgence;on demanda les coordonnées d’édouard;on lui demanda s’il connaissait la « victime »;et ce qu’il faisait là;il n’avoua pas qu’il « l’avait vu »;il dit juste qu’il se trouvait là par hasard à regarder les bateaux;ce don il n’en voulait pas;mais il était là;aujourd’hui il a pu sauver une vie,mais c’est pas tjs le cas.

    charade1
    mon 1er on s’y couche
    mon 2ème est une partie de squelette
    mon 3è on s’en sert pour repasser
    mon tout est l’enveloppe rigide de la surface de la terre
    charade 2
    mon 1er on le lance pour jouer
    mon 2ème est une note de musique
    mon 3ème qu’est-ce qu’elle a ma …
    mon 4 ème est une voyelle
    mon 5ème est la 1ère personne du pluriel du verbe scier;nous…
    mon tout est le fait de déréguler, d’assouplir ou de supprimer l’ensemble des règles qui définissent le fonctionnement d’un secteur économique, d’une société.

15 sujets de 1,876 à 1,890 (sur un total de 1,924)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.