• Ce sujet contient 1,645 réponses, 5 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par marysha62, le il y a 46 minutes.
15 sujets de 1,381 à 1,395 (sur un total de 1,646)
  • Auteur
    Messages
  • #41833
    thelog
    Participant

      Carillonneur : Personne qui carillonne (annoncer qqch avec un carillon ou diffuser)
      Limaçon : Escargot / Colimaçon
      Voiture-lit : voiture permettant de voyager de nuit et de jour dans des conditions optimales de repos
      Patté : qualifiant les crois dont les branches vont en s’élargissant / boueux / Ce qui peut être emporté entre les pattes
      réapprendre : Apprendre de nouveau
      Divisible : Qui peut être divisé, morcelé

      La fête de la ville était des plus réussies. Le carillonneur nous offrait sa plus belle représentation depuis le beffroi et la chasse aux limaçons (aux escargots) trouvait beaucoup de participants.
      Certains étaient venus de très loin en wagon-lit car le trajet avait pris plusieurs jours pour y assister. Pour dire que ces festivités étaient renommées.
      Dans peu de temps commencera la course dans la compagne et les chemins pattés feront le plaisir des coureurs qui n’ont pas peur de se salir.
      Faut voir dans quel états ils reviennent chaque année (une douche ne suffit pas). mais leurs sourires font tout oublié. Et puis viendra la dernière épreuve celle qui demande de réapprendre à manipuler les chiffres et les connaissances car tout est une histoire de nombres divisibles entre-eux, un peu le genre du « compte est bon » mais avec des énigmes façon « escape-game ».
      Le jeu commence tôt dans la soirée pour se finir (s’il y a un gagnant : car c’est pas toujours le cas) très tard dans la nuit à la lumière des torches électriques.
      Le lendemain, il y a un grand festin où tout le monde est invité, avec des danses modernes et anciennes et tous nous chantons et buvons pour fêter ce merveilleux jour de l’été et la fête de la musique.

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 2 semaines par thelog.
      #41840
      marysha62
      Participant

        il voulait devenir CARILLONEUR à l’église st andré qu’il adorait depuis son enfance;ses statues,ses croix PATTÉES,son autel,ses vitraux… tt lui plaisait;mais voilà suite à un accident il a perdu une partie de l’audition et de la parole;un problème de LIMAÇON(ou cochlée) soit disant;après son opération,il a RÉAPPRIS à parler et écouter en partie grace aux vibrations;ts les soirs il emprunte un train avec VOITURE-LIT pour rentrer chez lui;pour les « handicapés » le prix est DIVISIBLE par 4;le mouvement du train lui fait le + grand bien;ça le repose et l’aide aussi ds sa vie de ts les jours;il arrive à reconnaitre grace au balancement,à quel endroit il est;il ne peut pas s’empêcher d’aller ds son église;il arrive de mieux en mieux à reconnaitre les sons et les différentes musiques;il se dit encore quelque mois et c’est lui qui fera sonner et régler les cloches;celui qui les fait sonner aujourd-hui a intérêt à s’accrocher; bientôt ce sera lui là haut.

        #41841
        thelog
        Participant

          Bravo Mary, Toujours plus fort face à l’adversité et aux embuches qui deviennent des atouts. C’est en y croyant que ça se produit et ça s’appelle le positivisme.
          Mais, des fois, c’est trop sombre, trop moche ou trop méchant et même le plus optimiste, le plus positif ne peut renverser les événements pour que ça aille dans le bon sens. Le MAL frappe et fait des victimes. Temps et moments imprévisibles et malheureux arrivent à tous. Est-ce de la malchance ? Nul ne peut le dire. Alors espérons ne pas être là où il ne faut pas et au moment où il ne faut pas.
          Mary, j’aime beaucoup ta façon de penser.

          à demain

          • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 2 semaines par thelog.
          #41843
          g.p
          Participant

            Allocation/ à tâtons/ sinon/ duodénum/ hyperglycémie/ fur et à mesure.

            Je suis un gros gâteau bourré de sucre et de crème. Je fais le bonheur des enfants et même des grands qui s’empiffrent à s’en faire sauter la panse.
            Le jour des ALLOCATIONS, je ne reste pas longtemps en vitrine. D’abord mangé des yeux, je suis ensuite dévoré à pleines dents par la marmaille de gosses affamés qui se disputent la plus grosse part. C’est le rituel du 5 de chaque mois après la longue attente aux guiches de la poste.
            Mon passage en bouche est très bref SINON je pourrais penser que je ne suis pas délectable. Je descend directement dans l’estomac et A TATONS je me dirige vers le DUODENUM où je fais une courte pause. Je passe ensuite par l’iléon et l’intestin grêle. Au FUR ET A MESURE de ma progression je suis devenu méconnaissable. Il ne reste de moi qu’une bouillie chocolatée toute molle qui descend dans le côlon avant d’être éjecté par le rectum.
            Le circuit terminé, il n’est plus possible de me remettre en vitrine.
            Mais je me venge de l’affreux traitement que l’on m’a fait subir. Lentement mais sûrement, chez les plus gourmands qui ne manquent pas, avec l’aide de les copains, bonbons et autres sucreries, je fais grimper leur taux de sucre dans leur sang et leur occasionne parfois une HYPERGLYCEMIE.
            Je suis content de moi, ma vengeance est consommée.
            C’était l’itinéraire d’un gâteau bourré de sucre et de crème. Bon appétit!

            #41844
            marysha62
            Participant

              bravo;bien vue ton histoire sur la vie d’un gateau;c’est pas de la merde lol;mais j’en reprendrai pas une part à fin(faim)

              #41850
              thelog
              Participant

                Ouais ! pas mal la vie d’un gâteau au chocolat sucre et crème. Pas bon pour les diabétiques mais une fois de temps en temps, un petit plaisir. Et avec les médocs et pour les plus atteint l’insuline on a plus peur de l’hypoplasie que de l’hyperglycémie. Et je vois que ça a fait une très grande joie à notre gourmande de Mary.
                Moi, j’aime bien le sucre , mais c’est par moment avec des envies assez court de glaces, de chocolats, de michocos, de caramel (carambar, lutti … ) ça ne dure jamais très longtemps
                Et pour le salé, je n’ai pas habitude d’en remettre, à la maison quand j’étais gosse , personne resaler son plat et je pense que c’est une habitude. Par contre la cuisson, là, il faut du sel sinon les saveurs ne sont pas au rendez-vous.
                J’ai faim, et c’est normal il est midi
                alors Bon appétit ter tous

                #41851
                marysha62
                Participant

                  moi j’aime bie, faire des gateaux mais c’est rare que je les mange;les glaces j’en mange pratiquement jamais;je suis pas trop gateaux; je préfère les bonbons:réglisse jus noir;ceux qui pik;genre tit nounours;chocolat praliné;j’adore les « chips » malheureusement;com toi juste du sel ds l’eau de cuisson;
                  à + ke vais siester je reviens de la piscine

                  #41852
                  thelog
                  Participant

                    Allocation : Fait d’allouer / Prestation de la collectivité publique
                    à tâtons : En tâtonnant / sans vrai méthode / de façon empirique
                    Sinon : Autrement , dans le cas contraire
                    Duodénum : Partie de l’intestin grêle qui succède à l’estomac
                    Hyperglycémie : Taux élevé de sucre dans le sang
                    Fur et à mesure : Progressivement, avec l’acquis du temps qui passe ; petit à petit.

                    – « Sinon Quoi ! »
                    – « Hein qu’est-ce que tu dis ? »
                    – « Je disais : Sinon Quoi ! » ; « Qu’est-ce que tu comptes faire maintenant ? »
                    – « Ben je ne sais pas, moi, des études de médecine peut-être »
                    – « Et tu t’en sens capable, bien sûr !!! C’est bien connu que ce sont des études faciles »
                    – « Oh Attends Papa, je ne dis pas ça à la légère. J’ai des copains qui y sont déjà depuis 2 ans »
                    – « Oui , je sais que tu as redoublée 2 fois dans ce super lycée. Et 2 fois à cause de quoi ? Hein ? Et oui entièrement de ta faute ; tu ne travaillais pas assez ; ou alors tu t’en fichais »
                    – « Qu’est ce que tu sous-entends que je suis nulle !!! »
                    – « NON loin de moi cette affirmation ; je dis que tu es fainéante c’est tout. Tu as un QI de surdouée alors tu ne peux pas être nulle comme tu dis » « Et pourquoi médecine ? Tu veux être chirurgienne ? »
                    – « Pas forcément, tu sais la médecine c’est vaste ; je m’intéresses plus au système digestif et au maladies qui s’y rapportent »
                    – « Ah Ouais, GastroMachinChose ça peut être bien ! » l’estomac, le duodénum, le diabète et l’hyperglycémie et plein d’autre truc vachement marrant. Ouais je t’y vois bien : en train d’avancer à tâtons pour découvrir dans un labo au fur et à mesure des expériences un nouveau traitement pour le cancer du pancréas justement ; tu sais celui qui nous a enlevé Papi ! »
                    – « Justement c’est un peu pour ça que j’ai pensé à ça. Ça m’a fait très mal quand il est parti. Je pense à lui très souvent : les moments de rires et les plaisirs de la table surtout les fruits. Je vais arrêter sinon je vais pleurer encore une fois ! »
                    – « Tu sais ce qui te reste à faire pour entrer dans l’école de tes potes , comme tu dis ? »
                    – « Ah! oui, avoir la mention très bien au BAC et même plus » « Ce n’est pas un problème, c’est du tout cuit » « Maintenant, je suis hyper-motivée »  » Je pense même obtenir une allocation pour mes études, une bourse quoi »
                    – « Ce serait bien venu, surtout si tu veux que nous allions en vacances au soleil et à la montagne »
                    – « Dis Papa, tu penses que Maman sera d’accord ? » « Je vais quand même m’absentée très souvent durant mes études »
                    – « T’en fais pas, avoir un médecin dans la famille la rendra hyper-fière et il y a ces nouveaux moyens de communication, je crois qu’elle les maitrise au poil! Alors tu peux y aller sans aucun souci »
                    – « Papa ? »
                    – « Oui chérie ? »
                    – « Je t’aime, mon papounet »
                    – « Oui, je sais et je t’aime aussi ma fille. Tu as quelque chose à me demander ? »
                    – « C’est pour ce soir, une sortie entre filles, pas de mecs promis et je serais rentrée avant minuit »
                    – « Ah bon ,et tu as besoin de combien ? » « Regardes dans mon porte-feuille, il doit y avoir de quoi »
                    – « Merci mon petit Papa chéri » …

                    Ah les gosses, quand c’est petits on les dorlotent et c’est un vrai plaisir de les voir grandir et apprendre à « marcher » dans la vie et quand c’est « presque » adulte ça met quelque fois des plombes à avoir le déclic qui les propulsera dans leur vie future.

                    #41853
                    thelog
                    Participant

                      Bon maintenant c’est l’heure de dévoiler les 6 élus de demain:

                      Guise
                      Constituant
                      Ankh
                      Cuveau
                      Queursoir
                      Centilitre

                      Pas mal de mots que je ne connais pas / ça va être sport … à vos méninges et attention à la surchauffe

                      #41856
                      marysha62
                      Participant

                        je viens d’aller voir du théatre d’impro;et je crois que je vais aussi improviser ce soir « à la con » com j’appelle qd c’est du n’importe quoi;mais je vais manger avt

                        #41857
                        g.p
                        Participant

                          Guise-constituant-ankh-cuveau-queursoir-centilitre.

                          Dans son logis miséreux qui ne comporte que trois pièces, la mère courageuse s’occupe de ses enfants tandis que le père travaille aux champs pour un maigre salaire.
                          La cuisine est la pièce principale où pratiquement tout se passe: repas, lessive, repassage, devoirs et leçons. Face à la fenêtre, au milieu, une cuisinière émaillée de quelques éclats chauffe toute la maison. Sur le conduit de cheminée dont la peinture s’écaille, pendouille une croix ANKH au bout d’une ficelle. De chaque côté il y a une vieille photo jaunie des aïeux semblant veiller sur la famille qui tient sur le mur avec des punaises rouillées. Rien de bien luxueux, mais chacun s’en accommode.
                          Comme tous les samedis soirs la mère de famille s’active à préparer le bain des enfants. Sur la cuisinière au charbon elle fait chauffer de l’eau qu’elle mesure au CENTILITRE près. Tout est calculé au plus juste. Elle compte dix litres d’eau par personnes soit trente litres pour les trois enfants qui l’un après l’autre passeront dans le CUVEAU galvanisé utilisé en GUISE de baignoire.
                          Le gant de crin dont elle se sert comme d’un QUEURSOIR utilisé jadis par les anciens est la hantise du petit dernier qui voit ses genoux débarrassés de la crasse accumulée au long de la semaine à force de traîner par terre.
                          Le passage à l’eau terminé, elle sèche l’enfant, debout sur une chaise pour qu’elle ne doive pas se baisser, avec la seule grande serviette CONSTITUANT le linge de bains qu’elle repend aussitôt sur un fil tiré au-dessus de la cuisinière pour la sécher un peu avant de s’en servir pour l’enfant suivant.
                          La séance terminée, elle récupère l’eau usée qui lui servira pour laver le trottoir et le ruisseau.
                          Le temps de souffler un peu, elle prépare le repas du soir: pommes de terre au four et un peu de pâté puis elle attend son homme qui lui ramènera ses vêtements de travail qu’elle lavera dimanche.
                          La vie a quand même bien changé…et tant mieux.

                          #41858
                          thelog
                          Participant

                            Une fenêtre du passé qui s’est ouverte sur un délicieux récit, GP. On vivait de façon très simple avant les temps moderne avec la venue des « automates » ménagers. Et comme tu le dis si bien tout était à l’économie. Les salaires des « non » qualifiés étant très bas (juste ce qui est strictement nécessaire) il n’y avait pas place pour la « fantaisie ». Maintenant c’est trop dans l’autre sens qu’est-ce qu’on brade !!! Et du coup qu’est-ce qu’on pollue, encrasse, engorge et autre remplissage d’ordure en tout genre. Bien sûr maintenant il y a les déchèteries qui collectent de tout. Mais je me demande ce que deviennent tous ces déchets qu’on y apporte !
                            Quel en est la proportion qui est revalorisée ?
                            Mary ? après le théâtre, je pense qu’une scène avec Morphée a du t’accaparée; me trompes-je ?
                            Au plaisir de te lire bientôt …

                            à ce soir

                            #41859
                            marysha62
                            Participant

                              exact thelog je tiens plus le coup je vieillis
                              on est rentré tard ts les soirs depuis mercredi
                              sinon ds ma tête il y avait: ALLO CATION ça va?est-ce que tu as vu le nouveau spectacle du DUO DÉNUM?j’ai trouvé ça super que dis-je HYPER GLISS ET ME(et moi je traduis) on a adoré;(gliss est le nom de famille de son ami anglais);SINON il le repasse ds 2 jours;au FUR ET A MESURE de la conversation, son cousin à l’autre bout du fil(c’était encore des téléphones à l’ancienne)avait posé le combiné et mit le haut parleur; il savait qu’à chaque fois qu’il appelait il y passait des heures;il le laissait parler et répondait de tps en tps par un oui ou un non ou ah bon;de tte façon il n’écoutait pas ses réponses;il savait que la conversation était fine qd il disait tu passera le bonjour à tata et tonton qu’il réduisait en  TÂTONS.
                              tt ça pour ça je vs avais prévenus

                              #41862
                              thelog
                              Participant

                                Et un homme averti en vaut 2 c’est pour ça que faisant 70 kg je ne passe pas sur un pont interdit à moins de 100 kg
                                2×70=140 donc ça dépasse (mdr/ lol)
                                Oui, c’est dans l’à peu près constant ton histoire (il faut la prendre en phonétique) mais elle est marrante donc je t’excuse … tu nous concocteras une meilleure soupe la prochaine fois

                                Et je pense que vous aurez besoin des 6 prochains mots , sont les voici :

                                Rail
                                Infidélité
                                Pulseur
                                Blanc-seing
                                Fusiller
                                Fandango

                                #41863
                                thelog
                                Participant

                                  Guise : gré ; selon la volonté
                                  Constituant : entrant dans la composition
                                  Ankh : crois ansée, signifiant vie en hyéroglyphe
                                  Cuveau : Petite cuve
                                  Queursoir : Outil préhistorique, en pierre ou en os, qui servait à gratter les peaux.
                                  Centilitre : le 100ième de litre

                                  Elle était maquillée
                                  Comme une reine
                                  Et elle était fardée
                                  Comme une égyptienne

                                  Sur sa poitrine était suspendu
                                  Une ankh en or massif
                                  Qui resplendissait à la vue
                                  Du peuple assouvi et non plaintif

                                  Tout au long du jour et de la nuit
                                  Elle n’en faisait qu’à sa guise
                                  Prenant des bains aromatisés aux fruits
                                  Dans ce cuveau d’or et de pierre grise

                                  Mais son plaisir avait pour constituant
                                  Le revue des esclaves du palais
                                  Avec des centilitres sirotant
                                  D’un nectar qui sublimait le palais

                                  Elle fut des plus intriguée cependant
                                  par cet artisan qui à l’ancienne
                                  se servait d’un Queursoir d’antan
                                  Pour tanner la peau d’une hyène

                                  Ainsi allait la vie d’une reine
                                  Qui ne sachant que faire
                                  se laissait aller sans peine
                                  à ne traiter aucune affaire

                                  Puis les temps changèrent
                                  L’empire si fort sombra
                                  Et il n’y eu alors aucune terre
                                  Pour recueillir le dieu RA

                                  Lui et toute sa maisonnée
                                  Furent détruits et plus jamais
                                  Ne régna sur les hommes
                                  Un dieu qui n’était qu’un homme

                                  • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 2 semaines par thelog.
                                  • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 2 semaines par thelog.
                                  • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 2 semaines par thelog.
                                15 sujets de 1,381 à 1,395 (sur un total de 1,646)
                                • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.