• Ce sujet contient 1,645 réponses, 5 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par marysha62, le il y a 43 minutes.
15 sujets de 1,351 à 1,365 (sur un total de 1,646)
  • Auteur
    Messages
  • #41768
    g.p
    Participant

      Déferlante/commercialiser/briguer/autocratie/débranchement/basket-ball.

      Il était une fois dans un pays de l’Est, un monsieur qui avait été élu démocratiquement à 99%.
      Enfin le peuple s’était exprimé librement en faveur de ce monsieur qui lui proposait le choix entre lui et l’exil. Il y eut quand même 1% de courageux…. qui ne recommencèrent plus. C’est ainsi que d’une démocratie relative, le pays bascula dans une AUTOCRATIE. Le maître absolu veillait sur tout et tous.
      Mohamed ben Mohamed était un bon petit gars qui gagnait bien sa vie en COMMERCIALISANT des produits importés d’un autre grand pays démocratique. La DEFERLANTE des i phones, smartphones et machin phones n’eut pas l’heur de plaire à monsieur l’autocrate qui fit convoquer Mohamed et lui parla ainsi: « Mon cher Mohamed ben Mohamed, je vous ai à l’oeil depuis mon élection et je n’apprécie pas beaucoup votre comportement. Mes services de renseignements m’ont appris qu’avec les trucs phones que vous vendez, la population avait connaissance de ce qu’il se passait non seulement chez nous mais aussi dans le monde entier. Je vous invite à régler ce problème immédiatement en effectuant le DEBRANCHEMENT de tous les appareils que vous avez vendus. Il en va de la sécurité de tout le pays. »
      « Mais monsieur le président, je n’ai rien branché, ça marche tout seul en appuyant sur des touches, je ne suis pas responsable! Vous voulez ma mort? » osa timidement Mohamed.
      « Je ne veux pas votre mort mon cher Mohamed, mais puisque vous insistez »….
      Et personne ne vit plus jamais le gentil Mohamed ni ses confrères qui disparaissaient les uns après les autres.
      Plus d’informations, plus de communications, plus de résultats ni commentaires de matches de football ou de BADKET-BALL. Le pays mourait par la volonté du président qui n’hésita pas à BRIGUER un autre mandat qu’il s’octroya à vie.
      Vive la démocratie!

      #41769
      g.p
      Participant

        Briffer-écheveau amicalité-hippodrome-bizut-De Santis.

        C’est bientôt la rentrée dans la grande école d’ingénieurs. Les élèves de seconde année sont chargés de présenter l’école aux jeunes BIZUTS de première année qui n’en mènent pas large.
        L’école a été baptisée « établissement DE SANTIS », du nom du bienfaiteur qui légua sa fortune à la ville à condition que celle-ci s’engage à y construire un HIPPODROME. En effet cet ancien entrepreneur de travaux publics était un adepte des courses hippiques et possédait quelques cracks qui faisaient le bonheur des cavaliers les plus expérimentés. Monsieur De Santis, en toute AMICALITE prêtait d’ailleurs ses terrains à la municipalité pendant les vacances scolaires pour que les enfants puissent s’épanouir au grand air.
        En cette veille de reprise des cours, ce sont des grands enfants qui entrent en jeu.
        Cette soirée de bizutage est très attendue non pas par les nouveaux, mais par les vieux de seconde année qui dans l’ECHEVEAU des brimades infligées, choisissent bien souvent les plus bêtes et les plus sadiques. Le jeune Mickael dut boire un litre d’eau en moins de trente secondes, Adrien a dû chanter avec la bouche pleine d’eau, de quoi s’étrangler, quant à la petite Léa, la plus stressée, on lui banda les yeux et on lui fit BRIFFER de la pâtée pour chat.
        Et on boit et on chante et on pousse des cris de sauvages! Celles et ceux qui refusent les épreuves choisies par leur parrain, on les force à se déshabiller et à se promener en culotte ou en slip autour du camp improvisé sous les huées des autres étudiants imbibés d’alcool. La nuit bien avancée, tout cela se termine en véritable orgie.
        A se demander si on fait bien de poursuivre des études!!!

        #41770
        marysha62
        Participant

          je vois que t’es pas fan des bizutages non plus
          à ce soir je vais au sport

          #41773
          thelog
          Participant

            Merci GP pour ces remarquables pamphlet qui mettent en avant avec la merveilleuse pointe d’IRONIE l’absurdité de ce monde.
            J’ai connu aussi cette période de 1ère année et j’avoue que vu ma carrure, on m’a laissé tranquille. J’ai participé à quelques chahuts pas bien méchants.
            Et pour la démocratie tyrannique on se demande comment ça va finir.

            Bon pour demain le sort nous a concocté :
            Esquisse
            Corser
            Tromperie
            Croupir
            Non-consommation
            Mandement

            #41774
            thelog
            Participant

              Sexagénaire: Dans la soixantaine
              Invagination : Pénétration d’une portion de l’intestin (segment invaginé) dans un segment adjacent (segment invaginant)
              Dénazifier : Débarrasser des influences nazies
              Rameur : Personne qui rame ou instrument qui permet de reproduire l’action de ramer
              Cavalcade : Troupe de cavaliers qui défilent / Défilement de cavaliers, de chars allégoriques dans une fête publique
              Racoleur : Personne qui racole (recruter des clients ou électeurs par tous les moyens)

              Ce sexagénaire était tout juste à la retraite et durant toute sa carrière s’était durement efforcé d’effectuer les plus belles cavalcades pour le cinéma.
              Il continuait à se tenir en forme grâce aux exercices qu’il pratiquait sur les machines de son « salon de la forme » comme il se plaisait à l’appeler. Il y avait là, le vélo , le marcheur, les altères et le rameur qui servaient à entretenir tous les muscles de notre retraité.
              Malgré quelques ennuis de santé surtout du côté des intestins avec une invagination qui fut prise à temps et opérée d’urgence, il se sentait du mieux possible et était toujours prêt pour aider ses concitoyens à lutter contre les idées sectaires du nazisme et donc de dénazifier les banlieues en permettant de jouer le racoleur auprès de la jeune génération en leur montrant que la tolérance et l’amour du prochain est la route à suivre pour vivre en pleine harmonie les uns avec les autres.
              « Toujours là et toujours utile » est son slogan pour la vie qu’il a décidé de mener.
              Chapeau Papy et continue d’être un fer de lance pour ces idées constructives et unifiantes.

              • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 2 semaines par thelog.
              • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 2 semaines par thelog.
              #41777
              marysha62
              Participant

                guillaume n’a vraiment pas de chance;c’est à croire que les fées qui se sont penchées sur son berceau ce jour là étaient en colère ou avaient mal dormies.le pôv,il est né NON VOYANT et com c’est pas suffisant affublé d’un physique et d’un visage INGRAT.lui ne sait pas qu’il n’est pas beau,ni même charmant car ds les yeux d’une mère ses enfants sont tjs beaux et la sienne ne cesse de lui répéter:- tu es beau mon fils;mais ce n’est pas tout les méchantes fées n’en sont pas restées là;il est né qu’avec 1 seul testicule;le médecin lui a dit que ce n’était pas grave;ça ne l’empêchera pas de DRAGUER ou se faire draguer.le jour de ses 18 ans,ds le train BONDÉ qui le ramenait chez lui après une de ses nombreuses leçons de braille,il pensa avec mélancolie que vais-je devenir?c’est pas une vie;personne ne me parle;et c’est à ce moment là qu’une petite fille s’approcha de lui et dit en prenant sa main:- pourquoi tu pleures?t’es triste?t’as perdu ta maman?moi j’ai plus la mienne et qd j’ai du chagrin papa m’emmène ds la prairie et on grimpe la colline et là je parle avec maman;-papa papa;
                -laisses monsieur tranquille lisa;
                -non faut l’emmener là bas;c’est com ça qu’elle appelait le TERTRE où ils allaient tt les 2 se recueillir,c’était l’endroit préféré de sa mère
                le père s’était rapproché du jeune homme et se rendit compte qu’il était aveugle;il lui dit:- vous venez sinon ma fille ne va pas me le pardonner;ils l’emmenèrent là bas et s’assirent au sommet;
                -tu peux parler à ma maman si tu veux même ds ta tête,elle va t’entendre tu sais;
                le jeune homme qui quelques minutes avt avait pensé à se suicider se rendit compte qu’il ne pouvait pas faire ça à sa mère et à ceux qui le connaisse et l’aime même s’ils ne sont pas beaucoup;il dit merci à la petite fille;et tendit la main au papa;et ajouta je me battrai et qd je n’irai pas bien ;je viendrai ici ou là bas pour parler à ta maman si tu es d’accord?-oui;guillaume se fit ramener chez lui où il retrouva sa mère un peu inquiète de son retard même s’il avait prévenu;elle remercia lisa et son papa;ils pouvaient passer com ils voulaient;guillaume leur fit un signe de la main en esquissant un sourire; chose qu’il n’avait jamais fait avt.

                #41778
                thelog
                Participant

                  Très touchante ton histoire Mary. Une vraie bombe émotionnelle. Et cela me fait penser à ce qui nous rend si beau et si grand même face à la bêtise et à la barbarie ou la cruauté. C’est cette capacité que nous avons tous (même les méchants) de tendre la main, d’ouvrir notre coeur à un inconnu ; d’être le « prochain » bien intentionné de quelqu’un qui sombre dans les souffrances (et pas seulement physique comme dans la parabole biblique). Oui, j’ai foi en cette humanité, cette étincelle qui brille en nous et qui nous permet de donner du bonheur et par la même occasion de nous rendre aussi heureux.
                  L’empathie et la compassion sont si forte que je ne crois pas que l’humanité finira par disparaitre. L’Amour triomphera.

                  Voilà ce qu’à raviver en moi ton petit récit , Mary et crois-moi ça m’a fait du bien.
                  Merci très chère amie, tu es un exemple précieux de la bonté humaine. Je te souhaite beaucoup de bien, de bon et de grands moments de bonheur.

                  à demain et reposes-toi bien

                  #41779
                  g.p
                  Participant

                    Séjourner/Eon/mi-sérieux/livresque/pointilleux/mantille.

                    « Monsieur le chevalier d’EON
                    Abaissez votre pantalon
                    Pour que je puisse vérifier
                    Si comme moi vous en avez.

                    On vous a vu moins POINTILLEUX
                    Au cimetière dudit lieu
                    Où vous batifoliez naguère
                    Avec Madame Lagardère

                    Vous fourragiez dans son corsage
                    Avec avidité et rage
                    Lui découvrant les mamelons
                    Cause de votre excitation.

                    La dame a tombé la MANTILLE
                    Qui dévoila à vos pupilles
                    Une chevelure dorée
                    Qu’alors vous avez caressée.

                    Surpris par le mari trompé
                    Qui ne sait sur quel pied danser,
                    Votre genre étant contesté,
                    Il m’a chargé de vérifier.

                    Je suis mi-grave MI-SERIEUX
                    Mais je vous le dis dans les yeux
                    Monsieur le chevalier d’Eon
                    Abaissez votre pantalon ».

                    Mais le chevalier refusa
                    Et en prison se retrouva.
                    Qu’avait-il dans le pantalon?
                    Même le juge n’y répond.

                    La vie du chevalier d’Eon
                    Aujourd’hui pose encor question.
                    Telle est l’histoire romanesque
                    Pareille à un récit LIVRESQUE.

                    Agent secret du roi Louis
                    Il a SEJOURNE en Russie.
                    Fille ou garçon? on ne sait pas
                    C’est peut-être mieux comme ça.

                    #41783
                    g.p
                    Participant

                      Non-voyant/ingrat/testicule/bondé/tertre/draguer.

                      Dans le fin fond de l’Afrique, à la sortie d’un village, il est un endroit un peu surélevé que les habitants appellent le TERTRE des bienfaits. En fait il s’agit d’une case couverte de chaume dans laquelle un guérisseur dispense ses soins et conseils aux nombreux naïfs qui viennent le consulter. Il y a tant de gens en peine qu’une dépendance attenante est toujours BONDEE de malheureux en attente de consultation.
                      C’est le lieu d’exercice d’un marabout NON-VOYANT qui par imposition des mains est capable de vous guérir de n’importe quel mal. Il apaise les douleurs, il suffit simplement de croire en lui. Sa renommée est telle que c’est un défilé incessant de benêts prêts à tout.
                      La bêtise n’ayant pas de limites, le guérisseur caché derrière ses lunettes noires, abuse allègrement de la populace.
                      N’a-t-on pas vu une femme se faire palper les seins car elle n’arrivait plus à nourrir son enfant?
                      N’a-t-on pas vu également un homme assez jeune qui passe son temps à DRAGUER et à coucher avec des prostituées aller poser ses TESTICULES dans les mains du guérisseur car il avait les bourses enflammées?
                      Il fallait vraiment y croire pour s’affirmer guéri après consultation.
                      Et les malades passaient les uns après les autres devant le non-voyant qui après bien des palpations et incantations les priait de ne pas être INGRAT envers leur sauveur en déposant quelque offrande dans une sébile posée devant la statue d’un dieu protecteur.
                      La vie aurait pu continuer tranquillement pour lui sauf qu’un jour le village apprit avec stupéfaction que le non-voyant n’était pas atteint de cécité mais d’une grande perversité.
                      Eh oui même dans les pays pauvres, certains abusent de la croyance et de la naïveté des malheureux.

                      #41784
                      g.p
                      Participant

                        Sexagénaire-invagination-dénazifier-rameur-cavalcade-racoleur.

                        Il était un SEXAGENAIRE
                        Nostalgique de son passé
                        Du temps où il était en guerre
                        Contre un voisin qu’il convoitait.

                        Il retrouva dans les archives
                        Tous les exploits d’un dictateur
                        D’une cruauté jouissive
                        Et qui régnait par la terreur.

                        Il se voyait comme un Hitler
                        Et parlait de DENAZIFIER
                        Un peuple valeureux et fier
                        Qui ne s’en laissa pas compter.

                        Ce fut alors la CAVALCADE
                        Des chars, des tanks et des blindés
                        Qui se heurtèrent aux barricades
                        Que l’ennemi avait dressées.

                        Bientôt notre homme sanguinaire
                        Se retrouva comme un RAMEUR
                        Cherchant une voie salutaire
                        Face à un torrent en fureur.

                        Il lui fallut capituler
                        Sans jamais pouvoir conquérir
                        Le territoire convoité.
                        Il ne lui restait qu’à mourir.

                        Sur un gros titre RACOLEUR
                        Dans un journal on a pu lire:
                        « La mort d’un petit dictateur,
                        Il n’y a pas de quoi gémir ».

                        Mais c’est une INVAGINATION
                        Survenue de façon brutale
                        Qui amena une occlusion
                        Qui s’avéra être fatale.

                        #41785
                        g.p
                        Participant

                          Esquisse/corser/tromperie/croupir/non-consommation/mandement.

                          Il y a bien longtemps que je ne suis allé à la messe. Bien mal m’en a pris quand je suis entré dans la petite église où le prêtre fort costaud et rougeaud officiait.
                          C’était un dimanche de carême et monsieur l’abbé monta en chaire pour prononcer l’homélie consacrée au temps fort de cette période. Il lut d’abord le MANDEMENT de l’évêque qu’il avait reçu dans la semaine. Son supérieur incitait tous les chrétiens à se restreindre sur les plaisirs de la table de manière à ce que la NON-CONSOMMATION profite aux pauvres de la paroisse. Je regardai ma voisine et ESQUISSAI un sourire en lui faisant remarquer l’embonpoint du brave curé. En mon for intérieur je pensai qu’il ne doit pas faire souvent carême monsieur l’abbé!
                          L’évêque demandait aussi de ne pas abuser des plaisirs de la chair, de faire abstinence. De quoi se mêle-t-il? C’est bien beau cela mais c’est plus facile quand on vit seul, n’est-ce pas monsieur le curé, vous que j’ai vu sortir de chez la sonneuse de cloches vers 23h30 la nuit passée!!! N’y a-t-il pas TROMPERIE sur ce que vous vendez à vos paroissiens par de grandes recommandations? C’est quand même mieux que de CROUPIR au presbytère à lire le bréviaire.
                          Je ne vous jette pas la pierre, je passe de temps en temps moi aussi chez la sonneuse de cloches. Elle a l’art et la manière de faire passer nos petites acrobaties pour de la charité chrétienne.
                          Et pour CORSER le tout, le voilà qu’il nous demande d’augmenter un peu notre participation aux frais de l’église!
                          Promis, juré, je n’irai plus à la messe.

                          Et voilà, mon retard est comblé!!!

                          #41786
                          thelog
                          Participant

                            GP, bien productif , tu as rattrapé ton retard

                            heureusement pour demain en voilà 6 tout neuf

                            Intégral
                            Trio
                            Marin-pêcheur
                            Rédaction
                            Angoisser
                            Cacahuète

                            Amuse-toi bien

                            #41789
                            thelog
                            Participant

                              Esquisse : Représentation simplifiée d’une oeuvre destinée à servir d’essai
                              Corser : Donner un goût élevé à
                              Tromperie : Action de tromper
                              Croupir : Stagner, pourrir, moisir dans un lieu
                              Non-consommation : Absence de consommation
                              Mandement : Écrit d’un évêque aux fidèles de son diocèse.Lettre pastorale

                              Dans un mandement adressé aux congrégations de notre pays, un rappel sur les devoirs du couple permet de clarifier la notion de non-consommation du mariage. La réunion de 2 êtres n’est pas à considérer comme une esquisse d’un tableau mais comme un chef d’oeuvre de toute une vie et même de 2 vies dont le résultat se concrétise par la descendance. Mais l’existence est aussi corsée par les risques de tromperie que le monde extérieur exhibe dans les médias et autres supports. Comme personne ne peut croupir dans une isolement total mis à part en prison et plus précisément au « mitard », les tentations sont de tous ordres et de toutes sortes dans ce monde dominé par la corruption et la luxure. Bien éduquer sa conscience avec les notions du bien et du mal permet de reconnaitre les pièges que la société pervertie met sur notre chemin. Tout ça n’empêche pas de trouver des moments de pur bonheur dans les choses simples et vraies de l’existence. Des instants de détente après un travail utile et valorisant. Attention toute de même de ne pas tomber dans un autre piège qui serait de se construire un monde utopique et imaginaire. Tout est donc question d’équilibre.
                              Et en fin de tout compte, c’est le bien qui l’emportera.

                              Ces écrits peuvent paraitre un peu trop sérieux, je sais. Mais à notre époque il me semble que certaines valeurs doivent être rappelées pour que nous puissions vivre en toute sérénité.

                              #41790
                              marysha62
                              Participant

                                fête de la musique oblige;ce sera bien tiré par les cheveux je vous préviens
                                dénazi,DÉNAZIFIÉ
                                cette chanson d’autrefois,je la chante pour toi
                                dénazi,dénazifié
                                com une histoire de mort qui ne finit pas…
                                avec une chanson
                                et un peu d’INVAGINATION
                                je vs emmène ds notre île
                                au pays du bonheur tranquille…
                                rame,rame,RAMEURS,ramez
                                on n’avance à rien ds c’canoë
                                là haut
                                on t’mène en bateau…
                                moi je pense à la CAVALCADE
                                moi je pense à la cavalcade
                                qd s’éloigne la tourmente
                                qd retombe la poussière pesante…
                                mon dieu quel malheur
                                mon dieu quel malheur
                                d’avoir un mari qui racole
                                mon dieu quel malheur
                                mon dieu quel malheur
                                d’avoir un mari RACOLEUR
                                et pour finir chanson de mon enfance du tps des centres aérés
                                mon grand père est SEXAGÉNAIRE
                                il a l’habitude de couché nu
                                ma grand-mère est carnassière
                                elle a mordu pépé au cul
                                ils ont des chapeaux ronds….
                                je vs plains de lire ça

                                #41792
                                g.p
                                Participant

                                  Mary, j’ai tout lu
                                  Et ça m’a bien plu.

                                  Intégral/trio/marin-pêcheur/rédaction/angoisser/cacahuète.

                                  Devant sa page blanche l’écolier est en train d’ANGOISSER, il a un gros problème à résoudre.
                                  Le professeur de mathématiques lui a proposé une CACAHUETE à diviser en parts égales pour un TRIO de MARINS-PËCHEURS.
                                  L’ écolier se gratte la tête en pensant à ce fruit à partager. Chez lui pas de problème, son droit d’aînesse l’autorise à tout garder.
                                  Mais il a une chance de s’en sortir car le professeur a prévenu que peu importe le résultat, le principal était de développer le chemin emprunté pour arriver à un partage équitable.
                                  La REDACTION du processus était un autre gros problème pour le cancre qu’il était, car le français et lui n’ont jamais fait bon ménage. Mais il ne se découragea pas, son esprit futé devait lui servir.
                                  Il lui vint alors l’idée d’écrire le mot cacahuète en INTEGRAL sur trois morceaux de papier qu’il colla sur sa copie.
                                  Sur le premier morceau on pouvait lire CAC
                                  Sur le deuxième AHU
                                  Et sur le troisième ETE.
                                  Il ne restait plus qu’à donner un morceau de papier à chacun des marins-pêcheurs et le problème était résolu.
                                  Le professeur doté d’un bon esprit félicita le cancre pour sa facétie et prouva ainsi qu’il avait beaucoup d’humour.

                                15 sujets de 1,351 à 1,365 (sur un total de 1,646)
                                • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.