• Ce sujet contient 1,645 réponses, 5 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par marysha62, le il y a 57 minutes.
15 sujets de 1,621 à 1,635 (sur un total de 1,646)
  • Auteur
    Messages
  • #42379
    g.p
    Participant

      Trop fatigué pour écrire quelque chose ce soir. Je verrai demain. Bonne soirée à tous.

      #42382
      thelog
      Participant

        Salut
        Moi aussi hier soir pas de courage
        Je vous donne les mots d’aujourd’hui et ensuite viendra l’histoire d’hier

        Parpaing
        Lesquels
        Fédérateur
        Prédéterminer
        Invalide
        Épistémologique

        #42383
        thelog
        Participant

          Leitmotiv : Thèmes caractéristiques (répétitifs comme une mélodie qui revient en musique)
          Suspenseur : qui soutient
          Matrice : Utérus ou Pièce métallique qui sert de moule ou ensemble de données
          Vit : membre viril de l’homme / ou conjugaison du verbe voir
          Franchouillard : PÉJORATIF:Caractéristique du Français moyen et de ses défauts.
          Horizon : ligne lointaine et inaccessible où le ciel semble rejoindre la terre (ou la mer)

          Dans sa tête, les images douloureuses de cette porte fermée lui revenaient comme un leitmotiv. Il ne pensait plus qu’à ça et errait dans les rues sombres et hivernales de la ville à la recherche de quelque chose qui le soulagerait mais il ne savait pas ce que ça pourrait être.
          Depuis cette soirée, tout allait de travers et son horizon tant familiale que professionnel n’existait plus, il se vit alors fini, plus rien à attendre de l’avenir. La dépression morale et affective l’avait mis sous suspenseur pour ce qui était de sa vie sociale. Il n’était du coup plus attaché à rien. Et même son enfant qui grandissait dans la matrice de son ex-femme ne semblait compter pour lui.
          Mais que s’était-il passé ce soir là ?
          Avant il était plutôt du genre franchouillard selon sa femme et il savait qu’il devait se reprendre et améliorer son comportement. Il allait faire des efforts et ce soir là, était décidé à changer sa vie, surtout pour accueillir le bébé dans les meilleurs conditions qui soient.
          Mais, patatras, tout s’est effondré lorsqu’il est rentré chez lui.
          D’abord, il trouva ses 2 valises à la porte de leur appartement avec une étiquette stipulant qu’il n’était plus désiré à la maison. Il tenta d’avoir une explication en sonnant, mais personne ne répondait. Pourtant il savait qu’elle était à la maison. Il écouta et entendit des voix murmuraient derrière la porte. La voix de sa femme et celle d’un homme semblaient rire et ça, ça l’a achevé.
          Il prit ses valises et s’en alla à pied chercher un refuge. Malheureusement pour lui, sa femme avait prévenu tous ses amis et personne ne le recueillit. Et c’est pour ça qu’il errait dans la ville à la recherche d’un abri et d’essayer de comprendre.
          Il allait s’installer sous un escalier quand une main se tendit vers lui l’invitant à le suivre.
          Comme il n’avait rien à perdre il suivit cet inconnu et se retrouva dans une petite pièce avec un repas devant lui. Puis il recommença à pleurer et on lui demanda des explications qu’il ne put fournir.
          En fin de compte, la personne eut vite fait de comprendre la situation et laissa ce malheureux passer une bonne nuit. Dans les semaines qui suivirent sa situation s’améliora et il retrouva confiance en lui et en son avenir. Il apprit que cela faisait des mois que sa femme avait un amant que l’enfant n’était pas de lui et qu’il n’avait aucune raison d’avoir des remords.
          Il devint célèbre pour ses prouesses dans son entreprise et connut de nouveau la joie d’être en couple et d’avoir des enfants. Quant à cet épisode douloureux il l’avait totalement oublié. (j’aime bien quand ça fini bien)

          #42384
          g.p
          Participant

            Leitmotiv-suspenseur-matrice-vit-franchouillard-horizon.

            Quel ne fut pas mon étonnement de découvrir que le vit faisait partie de ce que j’appelle le service trois pièces si brillamment décrit par Pierre Perret. Il faut dire que notre fameux zizi est affublé de toutes sortes de noms.
            En langage franchouillard on le désigne aussi sous le nom de popol. Mais pourquoi « vit » me direz-vous? Tout simplement parce que l’origine latine nous apprend que ce mot signifie barre ou levier. Effectivement je comprends mieux. Voilà qui éclaire un peu mieux ma lanterne. Quoique!!
            Quittant alors l’appareil génital masculin, je me penche si je puis dire sur la matrice . J’apprends que ce mot désignait autrefois l’utérus. Mes connaissances commencent à se parfaire. Je pousse un peu plus loin mes investigations et voilà que je découvre un ligament suspenseur de l’ovaire et encore un ligament suspenseur de l’utérus et du vagin. Je n’ose entrer dans une si grande intimité et j’arrête là mes recherches.
            Mais est-il besoin de tous ces mots savants pour préciser que popol a beaucoup pleuré et qu’une larme s’est transformée en un oeuf qui a grandi dans un utérus et qui à l’ horizon du neuvième mois a donné un bébé tout rose muni ou non d’un vit.
            Tel un leitmotiv , le cycle de la vie va de miracle en miracle pour qui croit à la puissance de l’amour.

            #42385
            marysha62
            Participant

              à force de forfanteries,ce vantard,ami de mon fils,commençait vraiment à m’éxacerber;il faisait cuire sur le barbecue le gros poisson que mon mari avait pêché le matin même et ne vit pas le fumeron qui lui tombait sur le pied;il cria de douleur;ça m’a fait immensément plaisir;au moins ça l’a fait taire pour un moment et arrêté ses mensonges;il avait tt vu tt fait;il avait pêché un poisson 3 fois + gros que celui là;dès qu’on disait une phrase;il ajouté moi aussi j’y suis allé,moi aussi j’ai vu…ben attendant il a pas vu la braise qui lui tombait sur le pied et soufrait de douleur;enfin,en bonne maitresse de maison que je suis je suis allée chercher le tube de pommade contre les brûlures;je ne comprenais pas pourquoi mon fils était ami avec un gars com ça;j’ai horreur de ça les vantards;il était en vacances trimestriels et heureusement ne passait que 3 jours chez ns;je vais prendre mon mal en patience et l’éviter le + possible;après il retournera ds sa famille ds son vellave natal;et ben qu’il y reste;à peine soulagé,ça y est il recommence.

              j’ai essayé de refaire mon texte

              #42386
              thelog
              Participant

                Quelle galère très chère Mary, j’en ai mal pour toi car je ressens ton découragement à travers tes écrits.
                C’est quand on est confronté aux difficultés que là on s’aperçoit de la nécessité des choses
                Eh oui on doit cogiter pour trouver des moyens et des astuces ou tout simplement du courage et du temps
                Pas facile tout ça et surtout rageant quand on y est presque et que tout à coup patatras ça coupe court
                Je t’encourage quand même à faire des tentatives répétées pour réussir à nous ravir des tes pensées.
                Bisous et bonne journée

                #42387
                g.p
                Participant

                  Parpaing-lesquels fédérateur-prédéterminer-invalide-épistémologique.

                  Sur le chantier de construction et sous une chaleur intense, Mohamed aligne des parpaings . Un casque de travail sur la tête, des grosses chaussures aux pieds, il transpire à grosses gouttes.
                  Le chef d’équipe est fier de lui. C’est lui qui avance le plus vite dans l’érection des murs. Malheureusement à la fin du mois le salaire de Mohamed est identique à celui des autres ouvriers, lesquels n’arrêtent pas de lui dire de ralentir la cadence. Il est naïf, il croit toujours que le patron, grand fédérateur des forces ouvrières reconnaitra l’importance et la qualité de son travail.
                  Mais le patron ne fait que suivre les méthodes épistémologiques qui lui sont imposées par le siège de l’entreprise qui consistent à étudier le potentiel de chaque ouvrier pour en tirer le plus possible tant moralement que physiquement, la tâche confiée à chacun étant prédéterminée suivant ses capacités.
                  C’est ainsi que Mohamed qui ne savait rien faire d’autre qu’ aligner des parpaings fut usé bien avant l’âge et devint invalide avant le terme de sa vie professionnelle, le dos usé et les mains rongées par le ciment.

                  #42388
                  thelog
                  Participant

                    Donc pour demain nous avons

                    Dieppois
                    Enjambeur
                    Amollir
                    Chargeant
                    Bougier
                    Ex-Banquier

                    #42389
                    thelog
                    Participant

                      Parpaing : élément de construction
                      Lesquels : pronom personnel : à qui
                      Fédérateur : fédéral / unifier
                      Prédéterminer : Déterminer d’avance (une décision, un acte).
                      Invalide : qui ne peut faire / nulle
                      Épistémologique : Relatif à l’épistémologie (étude des sciences ou de la connaissance au sens large.)

                      Il était tombé sur un parpaing, là au beau milieu de ces fouilles archéologiques. Pourtant il ne comptait pas trouver ça en ces lieux, lesquels étaient vraiment très anciens. Mais qu’est-ce que ce parpaing fait là ? Voilà la question.
                      Il réfléchissait à tout ce que ça impliquait lui qui avait réussi à prédéterminer les moindres reliques de ce site gaulois.
                      Il ne concevait pas cet incident comme défaillant aux théories qu’il avait échafaudées et le principe fédérateur de la culture gauloise se devait d’être respecté. Un parpaing faisait tâche dans ce décor et puait l’importation volontaire à dix pas. Il pensait sabotage. En une autre occasion cela aurait pu rendre invalide toute l’étude de cette régions et aurait permis l’exploitation immédiate des sols par cette entreprise très florissante et avide de profits.
                      Mais , ne déplaise à touts ces hommes d’affaire, les fouilles continuent et tous les concepts épistémologiques n’y changeront rien. Il était une sommité dans cette tranche de notre histoire et son aval était requis pour l’exploitation sans vergogne du terrain des fouilles. Il ne céda pas et confondît les troubles fête avec à la clef des emprisonnements mérités.
                      Le site fut ainsi nettoyé et quelque années plus tard rendu à l’exploitation. Mais entre temps la société avait périclité et les enjeux s’étaient perdus dans le temps. « Dommage » et tant mieux pour le paysage.

                      #42394
                      g.p
                      Participant

                        Dieppois/enjambeur/amollir/chargeant/bougier/ex-banquier.

                        Je vais vous présenter un homme que vous connaissez bien. Ce n’est pas un dieppois mais un touquettois d’adoption.
                        Ex-banquier de chez Rothschild, je suppose qu’il devait s’ennuyer un peu ou alors la fonction manquait d’attrait pour cet homme aux grandes ambitions et dont le mot d’ordre est: action. Il faut dire qu’il n’a pas le caractère à rester dans l’ombre et à obéir aux ordres d’un quelconque supérieur.
                        Le petit futé adhère au parti socialiste et à partir de là, il trace doucement sa route. Comme l’ enjambeur entre les pieds de vigne, il passe en revue tous les partis politiques qui l’entourent en notant bien leurs faiblesses et en flattant les membres qui seraient susceptibles de le rejoindre le moment venu en se chargeant bien de ne rien laisser filtrer de son projet.
                        Devenu ministre et chouchou du président qui ne voit rien venir, notre petit bonhomme fonde alors un nouveau parti et démissionne de ses fonctions. Dans sa tête, la révolution est en marche, il va éliminer les partis traditionnels ou tout du moins les affaiblir.
                        Telle la couturière qui a bougié son étoffe, il a su rassembler des personnes de divers horizons prêts à le suivre, tout en ayant soin de semer la zizanie dans son propre parti. La division opérée, il n’a plus à attendre que le président en place amolli et contesté annonce sa non-représentation aux nouvelles élections.
                        Vous l’avez deviné sans que je le cite, il s’agit bien sûr de notre actuel président de la république.

                        #42397
                        thelog
                        Participant

                          Pour demain

                          Poche
                          Volige
                          Célimène
                          Vauclusien
                          WinterGreen
                          Déborder

                          là il se fait tard je ferai mon histoire demain

                          • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 jours et 12 heures par thelog.
                          #42399
                          g.p
                          Participant

                            Bonjour Thelog.
                            A l’heure de ta dernière intervention, j’étais déjà au lit. Je me couche chaque jour à 20h30 et me lève entre 5h30 et 6h00.
                            Bonne journée.

                            #42402
                            thelog
                            Participant

                              Dieppois : habitant de Dieppe
                              Enjambeur : Tracteur viticole surélevé construit spécialement pour circuler à cheval au dessus des rangs de vignes.
                              Amollir : Rendre mou, moins ferme
                              Chargeant :
                              Militaire En parlant d’un animal, d’une armée ou d’une chevauchée, qui est en train d’attaquer brutalement.
                              Sciences nat En parlant d’une matière, qui a pour objet de donner du poids ou du volume à une autre matière.
                              Bougier : Déposer de la cire fondue sur les bords d’une étoffe dans le but de les empêcher de s’effiler
                              Ex-Banquier : Banquier qui ne l’est plus

                              « Et avec tout cet attirail qui coûte si cher, vous vous en sortez ! » dit l’ex-banquier à son viticulteur au beau milieu de la vigne qu’il vient d’acquérir.
                              L’homme de la vigne lui répond alors : « Faut bien, Monsieur, et c’est même le moment de passer avec l’enjambeur pour traiter tous les ceps contre la maladie. C’est que ça demande du temps et surtout que la machine commence aussi à fatiguer et aurait besoin d’une bonne révision ».
                              Le Dieppois qui n’y connait rien prend tout pour argent comptant et ne sert qu’à apporter les fonds nécessaires à rentabiliser cette exploitation.
                              Mais il commence à piger les façons de penser du petit roublard qu’il a en face de lui et en chargeant doucement la mule (façon de parler) il réussit à amollir la résistance du paysan pour le faire pencher de son côté (c’est bien connu que les banquiers savent nager en eau trouble).
                              Mais ce n’est pas facile et ayant travailler dans le textile, il aurait bien aimé avoir à sa disposition une ou deux bougies pour bougier les bords des travaux qui ont tendance à s’effilocher dans le temps.
                              Mais l’œnologue lui a assuré que l’année qui vient serait exceptionnelle et qu’il rentrerait amplement dans ses frais avec même un beau bénéfice. Que des mots qui font plaisir à notre homme ex-brasseur d’argent.
                              Il rêve déjà de devenir riche et investir dans d’autres cépages. Après tout le climat étant en train de changer faudra savoir s’adapter.
                              Mais pour l’instant voyons ce qu’il y a à faire avec ce tracteur …

                              #42403
                              g.p
                              Participant

                                Poche-volige-célimène-vauclusien-wintergreen-déborder.

                                Monsieur le Marquis du Grand Comté est très fier de faire visiter son domaine à des amis vauclusiens venus le saluer.
                                Habillé sur son trente et un, portant costume coupé dans les plus beaux tissus et taillé sur mesure, il tient dans la main le pommeau argenté de sa canne qui ne lui sert qu’à lui donner une allure respectable. Son auditoire qui boit ses paroles s’extasie devant la beauté du parc où la pelouse rase et bien verte, tel un gazon anglais, est séparée des buissons et arbustes par des voliges qui courent à perte de vue. Manuel le jardinier est grassement payé pour s’occuper des plantes et massifs et pour s’assurer que rien ne déborde sur la partie gazonnée.
                                Se retournant sur ses invités, Monsieur le Marquis s’exclame soudain: « Ne sentez-vous pas ce parfum d’essence de wintergreen qui vient flatter nos narines? Ce doit être ma célimène qui nous rejoint. »
                                 » Quel nez Monsieur le Marquis! En effet je vois venir vers nous votre bien-aimée! »
                                Sortant de la poche de son gilet sa vieille montre à gousset, celui-ci s’exclame alors: « il n’y a que les coquettes qui se font attendre et désirer, mais nous leur pardonnons volontiers! »
                                Sur ces paroles tout ce beau petit monde vint s’installer sous la pergola ombragée pour y prendre une collation.

                                #42406
                                marysha62
                                Participant

                                  ça y est suis rintrée com dirait l’aut’;ça fait du bien de retrouver une bonne connexion;c’était franchement chiant là-bas;je vais essayer de faire au moins une histoire mais suis crevée

                                15 sujets de 1,621 à 1,635 (sur un total de 1,646)
                                • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.